Quantcast i24NEWS - Les deux Corées ouvrent leur bureau de liaison conjoint dans le Nord

Les deux Corées ouvrent leur bureau de liaison conjoint dans le Nord

At its peak, Kaesong was home to 124 South Korean plants employing 53,000 North Korean workers who churned out products from watches to clothes
Kim Doo-Ha (AFP/File)

Les deux Corées ont ouvert vendredi un bureau de liaison conjoint dans la localité nord-coréenne de Kaesong, nouveau signe de rapprochement en amont de la visite la semaine prochaine à Pyongyang du président sud-coréen Moon Jae-in.

"Un nouveau chapitre de l'histoire s'ouvre ici aujourd'hui", a déclaré le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-gyon lors de la cérémonie d'ouverture, selon des informations fournies par un pool de journalistes.

Le chef de la délégation de la Corée du Nord dotée de l'arme nucléaire, Ri Son Gwon, a renchéri, qualifiant le bureau de liaison "de fruit substantiel nourri par le peuple du Nord et du Sud".

Depuis la fin avril et le premier sommet intercoréen de Panmunjom, village de la Zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule, les deux pays cherchent à multiplier les projets conjoints dans de nombreux domaines. Et ce alors que les efforts américains pour obtenir des progrès tangibles vers la dénucléarisation du Nord patinent.

M. Moon est attendu à Pyongyang mardi pour une visite de trois jours, troisième sommet intercoréen.

Le président sud-coréen s'est fait le chef d'orchestre cette dernière année d'un dégel rapide sur la péninsule, permettant une rencontre historique en juin à Singapour entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et le président américain Donald Trump.

Là, le Nord-Coréen s'est engagé en faveur de la "dénucléarisation de la péninsule", un euphémisme sujet à toutes les interprétations. Les deux parties s'écharpent depuis sur la signification exacte de cet engagement.

Le Nord a "la volonté de mener sa dénucléarisation" et les Etats-Unis sont prêts à tourner la page des relations hostiles et fournir des garanties de sécurité, a estimé jeudi M. Moon.

"Mais il y a des blocages car chaque camp demande à l'autre d'agir en premier", a-t-il reconnu.

KOREA POOL (KOREA POOL/AFP)

Le bureau de liaison se trouve dans une ville qui faisait partie de la Corée du Sud, après que Moscou et Washington eurent divisé la péninsule dans les derniers jours de la Seconde guerre mondiale. Mais après la guerre de Corée (1950-53), qui s'est achevée sur un armistice et non un traité de paix, Kaesong s'est retrouvée du côté nord-coréen de la DMZ.

Le bâtiment de quatre étages comprend des bureaux séparés pour le Nord et le Sud ainsi qu'une salle de conférence commune. Selon Séoul, ce "canal de consultation et de communications" sera ouvert 24 heures sur 24, toute l'année.

Cette zone, où environ 53.000 employés nord-coréens travaillaient pour 120 entreprises sud-coréennes à la fabrication de produits divers comme des montres ou des vêtements, avait ouvert en 2004, saluée à l'époque comme le symbole de la coopération.

La zone avait été fermée en 2016 par l'ancienne présidente conservatrice Park Geun-hye, peu après le quatrième essai nucléaire nord-coréen.

Commentaires

(2)

Les deux Corées ouvrent leur bureau de liaison conjoint dans le Nord ?? Qui aurait pu penser que cela arriverait un jour?? Faut que les médias et les politiques du monde se bougent les fesses et reconnaissent un GRAND BRAVO À MONSIEUR TRUMP. Hélas cette réaction reste utopique, ce sera une façon pour eux d’avouer leur incapacité à gérer des questions aussi graves mis à part blablater au quotidien et vendre des mensonges aux électeurs.

Entièrement d'accord avec le commentaire précédent, il s'agit d'un véritable évènement "HISTORIQUE" réussi par TRUMP, après plus de 50 ans d'absence de dialogue et de situations conflictuelles entre les USA et la Coréd du Nord, complètement ignoré par les médias français .... Il en est de même pour le plan de paix israélo-palestinien de TRUMP qui est raillé par tous les "experts" qui squattent les plateaux de télé en ricanant .. Il faut entendre les commentaires onctueux de ce "spécialiste" français très connu, qui sourit en qualifiant TRUMP de "naïf et inconséquent" ... C'est triste à dire, mais le constat est là ::::: C'est l'AFP qui alimente la quasi totalité des médias français qui les diffusent comme ils les reçoivent, sans les vérifier ou les valider avant leur publication ... Il faut tirer un grand coup de chapeau à TRUMP qui arrive, malgré son lynchage quotidien par les médias américains qui déversent sur lui, des calomnies diffamatoires à pleins tubes, à avoir une cote de popularité plus importante que celle de Macron et d'Obama à la même période de son mandat .... Dès lors, faut-il s'étonner qu'une grande majorité de lecteurs et téléspectateurs, aient affirmé dans un sondage effectué dans plusieurs pays, qu'ils ne faisaient pas confiance aux médias, et que la situation est pire actuellement, qu'elle ne l'était il y a une trentaine d'années .... A méditer ....

8Article précédentParade militaire géante sans missiles balistiques intercontinentaux pour le 70e anniversaire de la Corée du Nord
8Article suivantPhilippines: un typhon de grande ampleur atteint le pays