Quantcast i24NEWS - France: une sénatrice s'étonne d'une niche fiscale en faveur de Tsahal

France: une sénatrice s'étonne d'une niche fiscale en faveur de Tsahal

Nathalie Goulet
capture
Nathalie Goulet, anti-israélienne notoire, aurait reçu des menaces de mort anonymes sur les réseaux sociaux

La sénatrice française UDI-UC de l'Orne, Nathalie Goulet a été menacée de mort sur les réseaux sociaux après avoir affiché son étonnement quant à la possibilité, pour les contribuables français qui font un don à l'armée israélienne, Tsahal, d'avoir une réduction d'impôts de 60%, rapporte samedi le journal Le Parisien

Il y a quelques semaines, Nathalie Goulet, a écrit au secrétaire d'Etat chargé du budget, Christian Eckert, car elle souhaitait "avoir l'explication de cette disposition exorbitante du droit commun", tout en précisant qu'il s agissait là "d'une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d'une armée étrangère."

Elle n'a pas encore reçu de réponse et a refusé tout commentaire.

Selon la loi française, si une association est déclarée d’intérêt général, ses donateurs peuvent avoir 60% de réduction d’impôts.

Les associations caritatives ou de bienfaisance peuvent bénéficier de cette opportunité.

La sénatrice Nathalie Goulet  s'est fait une spécialité dans l'activisme anti-israélien flirtant avec l'antisémitisme.. Elle a  ainsi dénoncé lors de l'opération Barrière protectrice à Gaza durant l'été 2014, les "meurtres d'enfants palestiniens" sur Twitter. Mais d'une bien étrange manière : en relayant des illustrations caricaturales, montrant notamment Benyamin Netanyahou en assassin, couteau à la main.

Twitter

Commentaires

(0)
8Article précédentCyberattaque d'une centrale nucléaire possible "avant 5 ans"
8Article suivantMigrants: évacuation à Idomeni, baisse des arrivées depuis la Turquie