Quantcast i24NEWS - Depuis le Brexit, plus de Juifs britanniques demandent la nationalité portugaise

Depuis le Brexit, plus de Juifs britanniques demandent la nationalité portugaise

Concerns over Portugal's slowing growth have caused borrowing costs to rise
Patricia de Melo Moreira (AFP/File)
Auparavant, seuls cinq Britanniques avaient fait une requête pour obtenir un passeport portugais

Les descendants britanniques de Juifs séfarades, persécutés et expulsés du Portugal il y a un demi-siècle, ont multiplié les demandes pour obtenir la nationalité portugaise depuis l'annonce du Brexit, révèle The Guardian.

Le Dr Michael Rothwell, un délégué de la communauté juive du Portugal, a déclaré au Guardian qu'il n'avait reçu que cinq demandes avant le vote pour le Brexit contre 400 au cours des mois qui l'ont suivi.

"Je pense que les gens sont un peu inquiets à ce sujet et ont donc l'impression qu'avoir un passeport de l'Union européenne sera un avantage même s'ils ne prévoient pas nécessairement de se rendre au Portugal", a déclaré Rothwell.

Auparavant, seuls cinq Britanniques avaient fait une requête pour bénéficier d'une loi datant de mars 2015, qui offre aux Juifs séfarades la nationalité portugaise en guise de réparation pour les persécutions subies par leurs ancêtres à la fin du XVe siècle.

En 1989, l'ancien président portugais Mario Soares avait demandé pardon aux Juifs près de 500 ans après le décret d'expulsion, puis de conversion forcée au catholicisme, en 1496 sous le règne du roi portugais Dom Manuel.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi, environ 500 descendants de Juifs séfarades du monde entier ont obtenu leur naturalisation au Portugal en passant par la communauté de Porto, habilitée à attester de l'origine des postulants.

Obtenir la nationalité portugaise peut prendre jusqu'à deux ans, soit le délai prévu pour le Brexit, selon Yoram Zara, avocat spécialisé dans l'obtention de la nationalité pour les Séfarades.

Commentaires

(0)
8Article précédentL'EI prévoit des "attaques chimiques de masse" en Europe (ministre britannique)
8Article suivantFrance : 945 véhicules incendiés durant la nuit du réveillon contre 804 en 2015