Quantcast i24NEWS - Le Pen: "Interdire le port de la kippa pour lutter contre le fondamentalisme"

Le Pen: "Interdire le port de la kippa pour lutter contre le fondamentalisme"

Marine Le Pen le 15 décembre 2015 au Parlement européen de Strasbourg
FREDERICK FLORIN (AFP/Archives)
La candidate du Front national a donné une interview exclusive à la chaîne israélienne Arutz 2

La candidate du Front national à la présidentielle Marine Le Pen a rappelé que, si elle arrivait au pouvoir, elle comptait interdire le port de la kippa de l'espace public pour mieux "éradiquer le fondamentalisme islamiste en France", dans une interview accordée à la chaîne israélienne Arutz 2, diffusée vendredi soir.

Interrogée sur ses solutions pour lutter contre la montée de l'islamisme radical en France, Marine Le Pen a rappelé son intention de bannir les signes religieux dans l'espace public.

"Je réclame l'interdiction du voile, et de fait, parce qu'en France tout le monde doit être traité au même niveau, l'interdiction dans l'espace du public de la kippa. La situation de danger dans laquelle nos compatriotes juifs vivent aujourd'hui est telle que ceux qui mettent aujourd'hui la kippa sont aujourd'hui une ultra-minorité parce qu'ils ont peur d'être agressés", a-t-elle affirmé

"Je sais que je leur demande un sacrifice. Mais je pense que la lutte contre le fondamentalisme islamiste doit être un projet commun", a-t-elle ajouté.

La présidente du Front national a également défendu le décret controversé du président américain Donald Trump, interdisant l'entrée aux Etats-Unis pour les ressortissants de sept pays musulmans.

"Je conteste formellement qu'il s'agit de s'attaquer aux musulmans. C'est un mensonge. Car il y a des dizaines de pays musulmans dans le monde qui ne sont pas dans cette liste. En réalité, ça scandalise la bien-pensance du monde entier. En revanche, le fait qu'il y ait 15 pays musulmans qui interdisent l'entrée des ressortissants israéliens sur leur territoire, ça n'a l'air de déranger absolument personne", a-t-elle déclaré.

Souvent surnommée la "Trump" française, Marine Le Pen a par ailleurs fustigé les accusations de racisme qui s'abattent sur le nouveau président américain, préférant le qualifier de "patriote".

"Le patriotisme n'est jamais un racisme. Aimer son pays, vouloir préserver sa culture et son identité. Défendre en priorité en priorité les intérêts et les droits des Américains en Amérique, des Français en France ou des Israéliens en Israël me paraît tout à fait légitime. C'est l'aspiration première des peuples. J'appelle l'ensemble des peuples du monde à se comporter comme des propriétaires, et pas comme des locataires, comme des occupants sans droit ni titre", a-t-elle expliqué.

Le Pen, qui a plaidé pour inscrire dans la Constitution la "priorité nationale", dans un entretien au monde jeudi, arriverait en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 24% d'intentions de vote, selon un sondage Ifop-Fiducial diffusé mercredi.

Commentaires

(2)

Très chère Marine, Il sera également indispensable de bannir le drapeau tricolore source de tension entre les territoires perdu de la nation. Vous pouvez également poster un photographe derrière chaque porteur de Kippa pour ficher les indésirables et appliquer la "méthode trump" que vous sembler affectionner, sur les ascendants et descendant, amis et connaissances. Enfin à l'image du roi du Danemark en 1941, vous pouvez aussi décider de faire porter la Kipa aux mâles de votre parti. Pour le reste je commercialiserai prochainement un couvre gland pour masquer l'origine ethnique, au cas où le port de la Kippa ne suffirait plus comme le pratiquait les policiers sous Vichy.( www.josue-couvre gland.com" Un grand couvre gland, tête et cou, sera proposé plus tard, au procès, pour ceux qui ont proposé cette mesure. Ah j'oubliais... il ne faut plus que les ecclésiastiques catholiques portent leur couvre chefs colorés, de crainte que l'on apprenne que des milliards d'humaine vénère un juif mort pour l'amour de l'humanité. Restant à votre disposition Bien cordialement Josué

Ben tiens... Et elle flirte avec les partis de l’extrême droite allemande et autres partis Européens Et elle applaudit la nomination du président américain qui prends dans son équipe une personne réputé pour son racisme et sa xénophobie....

8Article précédentAttaque au Louvre: ce que l'on sait de l'assaillant
8Article suivantPays-Bas: des hackers russes s'en prennent aux sites gouvernementaux