Quantcast i24NEWS - L'ambassadeur autrichien rassure Israël: "les néo-nazis ne sont pas de retour"

L'ambassadeur autrichien rassure Israël: "les néo-nazis ne sont pas de retour"

Austria's Ambassador to Israel, Martin Weiss
i24NEWS
Weiss a déclaré à i24NEWS que Kurz "comprend bien le niveau de complexité" concernant Israël

Martin Weiss, ambassadeur autrichien en Israël, a affirmé lundi à i24NEWS comprendre l'inquiétude de la communauté juive à l'issue des élections législatives en Autriche mais précisé qu'on ne savait pas encore qui serait au gouvernement et que les faits parleront d'eux-mêmes.  

Sebastian Kurz , "l'enfant prodige" de la politique autrichienne, est en lice pour devenir le plus jeune dirigeant européen, avec une potentielle coalition avec l'extrême-droite après que son parti conservateur semble avoir triomphé aux élections législatives.

Le parti populaire de Kurz (ÖVP) aurait récolté 31,7% des suffrages, talonné par  le parti social-démocrate (SPÖ) du chancelier Christian avec 27% des voix. Le parti d'extrême-droite (FPÖ) aurait, de son côté, totalisé 25,9% des voix.

Kurz, 31 ans, surnommé "wunderwuzzi" ("l'enfant prodige"), a repris la tête du parti en mai dernier et est parvenu à rassembler des hordes de partisans en se décrivant comme une bouffée d'air frais, en tenant des propos durs sur l'immigration et en promettant de réduire considérablement les taxes et les formalités administratives.

ROBERT JAEGER (APA/AFP)

Interrogé sur le fait que la droite israélienne approuve depuis peu les mouvements de droite en Europe, Weiss a répondu à i24NEWS qu'il ne s'agissait pas là d'un oubli de l'Histoire mais plutôt d'un reflet des réalités du monde moderne.

"Israël a regardé l'Europe et a dit: "Vous nous dites toujours ce que nous devons faire mais quand c'est vous qui êtes confrontés au terrorisme, vous changez vos mesures".

Weiss a réaffirmé que les résultats n'étaient pas un exemple de la montée des néo-nazis en Europe mais plutôt une réponse face aux "millions de migrants en Europe".

Afin de former un gouvernement, Kurz devra intégrer une coalition avec l'un des autres partis, dont le parti populiste de droite de la liberté mené par Heinz-Christian Strache, 48 ans.

Weiss a expliqué que le Parti de la Liberté avait profondément changé et qu'il était maintenant le parti des travailleurs - des personnes inquiètes par l'arrivée massive de migrants.

"Les gens demandaient si le gouvernement contrôle toujours les frontières", a-t-il ajouté, soulignant que les mesures du parti "L'Autriche d'abord" ont trouvé un écho auprès des électeurs.

Weiss, qui a travaillé avec Kurz, a déclaré que le jeune leader apportera une bouffée d'air frais dans le système. Il le qualifie comme étant "très professionnel et déterminé, c'est le meilleur communiquant avec lequel j'aie jamais travaillé", a-t-il dit.

Il a également assurée que Kurz comprenait bien les complexités concernant Israël et qu'il n'était pas le type de dirigeant qui dicterait à Israël ce qu'il doit faire.

Interview realisée par Ellie Hochenberg, correspondante diplomatique pour i24NEWS en anglais.

Commentaires

(1)

Voilà une belle réponse Si L extrême droite arrive à un bon score c est Que la population en a marre de cette politique d arrivée en masse de migrants dans leur pays. Que ce soit en France ou en Israel l arrivée de milliers de migrants pose un problème à la population La réponse est claire et sans ambiguïté !!!

8Article précédent#Balancetonporc: "Les langues se sont déliées assez rapidement"
8Article suivantProcès Merah: quand le renseignement français voulait recruter Mohamed Merah