Quantcast i24NEWS - Le Premier ministre israélien invité à Bruxelles pour "un échange de vues informel"

Le Premier ministre israélien invité à Bruxelles pour "un échange de vues informel"

La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini lors d'une conférence de presse, le 16 octobre 2017 au Luxembourg
JOHN THYS (AFP)
"Une invitation similaire a été adressée au président (palestinien Mahmoud) Abbas"

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a été convié mardi à une rencontre "informelle" avec les 28 ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne le 11 décembre à Bruxelles, selon une porte-parole.

La diplomate en chef de l'UE, Federica Mogherini, "a décidé d'inviter le Premier ministre israélien Netanyahou à un échange de vues informel avec les ministres en marge du conseil des Affaires étrangères" prévu le 11 décembre à Bruxelles, a indiqué une porte-parole.

Cette rencontre intervient alors que plusieurs Etats membres de l'UE, dont la France, refusent depuis des mois de donner leur feu vert à l'organisation d'une réunion formelle avec le gouvernement israélien, faute d'unanimité à 28 sur la façon de condamner la construction en Cisjordanie et d'exprimer leurs frustrations concernant le blocage total du processus de paix.

La dernière réunion du "conseil d'association" -- prévu dans un accord de coopération approfondie conclu il y a 17 ans par l'UE et Israël -- remonte à 2012.

CHRIS KLEPONIS / AFP

"L'échange de vues informel sera l'occasion pour les ministres et le Premier ministre (israélien) de discuter ensemble de l'état des lieux et des perspectives du processus de paix au Proche-Orient, des relations bilatérales et des questions régionales d'intérêt commun", a précisé la porte-parole de Mme Mogherini.

"Une invitation similaire a été adressée au président (palestinien Mahmoud) Abbas pour un tel échange de vues le plus tôt possible", a-t-elle précisé.

La relance en octobre de projets de construction de milliers de logements en Cisjordanie et à Jérusalem, a été condamnée par l'UE, qui a demandé à Israël de "reconsidérer" ces décisions.

Certains Etats membres de l'UE veulent demander à Israël des compensations après la destruction l'été dernier de salles de classe en préfabriqué et de panneaux solaires qu'ils avaient financés en Cisjordanie.

Israël reproche de son côté à l'UE d'obliger les entreprises européennes à étiqueter des produits provenant de Cisjordanie depuis novembre 2015.

Commentaires

(5)

Bibi doit refuser d'y aller car , c'est un piège de l'Union européenne pros Palestiniens . et en plus cela pourrait vexé les états Unis . il ne faut oublier que TRUMP , s'occupe des négociations de paix . il faut refusé .

Excellente information qui prouve la persévérance des média qui, comme votre Agence Favorite de Presse, continuent à vouloir mettre sur un pied d'égalité une bande de terroristes, inventée en peuple, face à la seule démocratie du Moyen Orient qui a réussi à faire plier l'Union Européenne qui, maintenant se trouve obligée de dialoguer avec nous mais tous les démocrates et amis d'Israël souhaitent un refus de la part du Premier Ministre légalement élu d'un Pays digne!

Attention les absents ont toujours tord. Bibi pourrait demandé aux EU aussi des compensations pour les juifs renvoyés des pays musulman . Ils n'ont pas laisser ces malheureux que des panneaux solaires ! Et n'ont pas massacré des innocents

les instances européennes, quel foutoir.

Heureusement que le vieux continent qui a vu se déroulait la Shoah il n’y a pas si longtemps que ça puisse rappeler à bibi quels sont les mécanismes qui mènent aux catastrophes afin qu’il ne les reproduise pas envers les palestiniens.

8Article précédentFrance/Ordonnances travail: l'Assemblée vote la ratification à une très large majorité
8Article suivantLivry-Gargan/Agression: "le caractère antisémite est indéniable" (S.Gozlan à i24NEWS)