Quantcast i24NEWS - L'enquête criminelle contre Weinstein "avance", selon la police new-yorkaise

L'enquête criminelle contre Weinstein "avance", selon la police new-yorkaise

Le producteur américain Harvey Weinstein à Antibes, France, le 23 mai 2017
Yann COATSALIOU (AFP/Archives)
Le chef des détectives de la police new-yorkaise n'a pas donné de calendrier pour une possible inculpation.

L'enquête criminelle sur les accusations d'agressions sexuelles contre le producteur de cinéma Harvey Weinstein "avance", a affirmé lundi Robert Boyce, le chef des détectives de la police new-yorkaise, sans donner de calendrier pour une possible inculpation.

"Je suis en contact toutes les semaines avec le bureau du procureur (de Manhattan) Cyrus Vance", et "il me dit que le dossier avance", a rapporté le détective lors d'un point presse sur la criminalité à New York. 

Mais "il n'y a pas eu de décision sur où (le dossier) va aller, ni à quelle date il pourrait être présenté à un grand jury", en vue d'une inculpation, a-t-il ajouté.

Le détective en chef a par ailleurs indiqué que deux détectives new-yorkais étaient actuellement à Los Angeles dans le cadre de cette enquête. 

"J'ai deux détectives aujourd'hui à L.A., je les ai envoyés à Paris, je les ai envoyés presque dans le monde entier", a-t-il ajouté, sans donner de détails.

Début novembre, M. Boyce avait indiqué tenir "un vrai dossier" contre Weinstein avec la plainte de l'actrice new-yorkaise Paz de la Huerta, qui a affirmé que le magnat désormais déchu d'Hollywood l'avait violée en 2010.

Plus d'une centaine de femmes, des actrices pour la plupart, ont rapporté depuis début octobre avoir été harcelées ou agressées sexuellement par Harvey Weinstein. 

Mais de nombreuses accusations sont aujourd'hui prescrites au pénal comme au civil, et très peu de femmes ont porté plainte. 

Le producteur, qui suit une thérapie dans un centre spécialisé, a nié toute relation non consensuelle par la voix de ses avocats.  

Outre la plainte de Paz de la Huerta, des enquêtes criminelles sont également en cours à Los Angeles et à Londres pour des accusations de viol visant M. Weinstein.

La police new-yorkaise a par ailleurs indiqué avoir enregistré une recrudescence de plaintes pour viol depuis le début de ce scandale, qui a déclenché un torrent d'accusations d'agressions sexuelles contre des hommes de pouvoir, notamment dans le monde du divertissement, de la politique, des médias et de la culture.

A ce jour, "285 personnes sont sorties du silence" pour dénoncer des viols ne datant pas de cette année, contre 255 à la même date l'an dernier, a indiqué Robert Boyce.

Il a estimé que c'était "une bonne chose" que les gens "sortent du silence et aient confiance" que justice sera faite.

Commentaires

(1)

Dans ce tsunami planétaire d'accusations d'agressions sexuelles, d'atouchements en tous genres, et de gestes répréhensibles, alors que ces actes non prouvés datent souvent de plusieurs dizaines d'années, il est étonnant de ne pas voir dans la liste des traqués, Bill Clinton, archi-connu pour ses comportements extra conjugaux... Oubli volontaire ou deux poids, deux mesures ???

8Article précédentIsraël accuse l'Union européenne de "cracher au visage" des Israéliens
8Article suivantL'Espagne retire le mandat d'arrêt européen contre Puigdemont