Quantcast i24NEWS - L'antisémitisme en France a de "nouveaux masques" (E. Philippe)

L'antisémitisme en France a de "nouveaux masques" (E. Philippe)

Edouard Philippe
AFP
Les auteurs de faits antisémites doivent être mieux réprimés, selon le chef de gouvernement français

Le Premier ministre français Edouard Philippe a dénoncé dimanche soir les "racines profondes" et les "nouveaux masques" de l'antisémitisme, lors de la 8ème Convention nationale du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

"L'antisémitisme se dissimule derrière de nouveaux masques. Il tente toujours de se justifier, par des raisons les plus diverses", a déclaré le chef de gouvernement devant quelque 700 participants.

Sa prise de parole intervient en plein regain d'actes antisémite en Europe, suite à la décision de Donald Trump reconnaissant mercredi soir Jérusalem comme capitale d'Israël.

"Ceux qui nient le lien historique de Jérusalem avec le peuple juif ne connaissent pas l'Histoire", a-t-il indiqué.


Protéger la communauté juive en Fance

Parlant d'année "douloureuse" pour les Juifs de France, Edouard Philippe a adressé "une pensée toute particulière à Sarah Halimi, assassinée parce que juive", et pour "la famille Pinto, agressée et séquestrée".

Le Premier ministre a souligné le besoin urgent d'agir contre les actes antisémites en France: "Lorsque l'on attaque un Juif, en France, on s'attaque à la France entière. Le dire ne suffit pas, le répéter est indispensable, mais il n'y a rien de pire que de se cacher derrière cette phrase sans la transformer en acte".

"Défendre chaque citoyen français, peu importe sa religion, c'est défendre les valeurs de la République et l'honneur du pays", a-t-il ajouté.

"Notre première mission est de veiller à la protection des écoles et des synagogues. Je n'accepterai jamais qu'un citoyen juif ne puisse plus pratiquer son judaïsme par peur", a-t-il également précisé, alors qu'une synagogue a été la cible samedi soir de jets d'engins incendiaires, à Göteborg en Suède. L'attaque n'a pas fait de blessé.


En ce sens, Edouard Philippe a encouragé à ce que le système pénal sanctionne de manière plus concrète les auteurs de faits antisémites: "je souhaite que tous les acteurs de la chaîne pénale continuent de se mobiliser contre les auteurs de faits antisémites pour mieux les réprimer".

Il a évoqué la haine répandue sur internet et l'accès "en trois clics" à des contenus haineux, racistes et antisémites. Le chef de gouvernement a indiqué que des milliers de signalements ont été reçus sur la plateforme Pharos, Plateforme d'Harmonisation, d'Analyse, de Recoupement et d'Orientation des Signalements qui permet de signaler les comportements illicites sur internet.

A relire: France: Edouard Philippe annonce un nouveau plan contre l'antisémitisme

Commentaires

(5)

La visite du Premier Ministre d'Israël et sa conférence de presse sans langue de bois a t'elle, enfin, changé le discours de nos Édiles!

Paroles et paroles et paroles

tous hypocrites dans ce gouvernement comme dans tous les autres d'ailleurs. si ce 1er ministre dit cela, faut qu'il assume jusqu'au bout et reconnaisse Jérusalem comme CAPITALE ETERNELLE D'ISRAËL TERRE JUIVE et qu'il vire les terroristes qui en veulent aux intérêts des juifs en France

Monsieur le premier ministre merci pour vos paroles sur les nouveaux masques de l'antisémitisme en France Totalement d'accord avec vos réflexions Sur la reconnaissance que vous affirmez sur l'histoire des juifs en Palestine depuis des millénaires Alors qu'attends-tu Le gouvernement français pour reconnaître Israël comme capitale d'Israël? Ayez le courage de le dire et l traduire en acte Merci pour vos interventions

Dire que Jérusalem est liée de tous temps au peuple juif, c'est l'histoire tout simplement. Dire que Jérusalem est la capitale indivisible d'Israel, c'est autre chose, c'est de la politique.

8Article précédent"Honte" de Berlin après des manifestations anti-israéliennes
8Article suivantRéactions de la droite au lendemain de l'élection de Wauquiez