Pas de résultats.

close

B. Johnson met en garde contre un "exode" des Juifs des Irlande du Nord en raison d'un accès rendu difficile à la nourriture casher

i24NEWS

clock 2 min

Britan's Prime Minister Boris Johnson arrives at 10 Downing Street in London, Wednesday, Dec. 30, 2020
AP / Alberto Pezzali 2020 ©Britan's Prime Minister Boris Johnson arrives at 10 Downing Street in London, Wednesday, Dec. 30, 2020

L'accord de Brexit signé avec l'UE rend compliqué l'importation de certains produits

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a mis en garde contre un "exode" des Juifs d'Irlande du Nord en raison des problèmes potentiels d'accès à la nourriture casher dus à l'accord commercial du Brexit signé avec l'Union européenne et qui est entré en vigueur au début de cette année.

La communauté juive de Belfast, la seule d'Irlande du Nord, compte 67 membres, ainsi qu'un nombre similaire de Juifs qui ne sont pas formellement affiliés à la synagogue.

Video poster

Selon l'accord commercial conclu à la suite du retrait de Londres de l'UE, certaines marchandises venant du Royaume-Uni sont soumises à divers contrôles et retards, ce qui complique leur importation.

Les marchandises en question comprennent la viande casher, tandis que d'autres restrictions pour d'autres produits alimentaires casher entreront en vigueur en septembre.

"La communauté juive d'Irlande du Nord a souligné qu'en raison du problème du secteur alimentaire, il devenait difficile pour elle d'avoir accès à la nourriture casher", a déclaré B. Johnson devant le comité de liaison de la Chambre des communes, mercredi.

"Ils parlent maintenant d'un exode de la communauté juive d'Irlande du Nord", a-t-il poursuivi.

"Nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour éviter cela et régler le problème", a-t-il ajouté, laissant entendre que l'UE devrait faire preuve d'une plus grande souplesse pour régler la question.

Ni la communauté de Belfast ni la communauté juive de la République d'Irlande ne disposent d'un abattoir rituel, ce qui signifie que toute la viande et la volaille casher doivent être importées.

Le président de la communauté juive de Belfast, Michael Black, a déclaré que le fait de ne pas avoir accès à la viande casher ainsi qu'à d'autres produits casher rendrait extrêmement difficile d'attirer et de retenir un rabbin qui, dans cette petite communauté, est essentiel à la conduite des services de prière et à la vie communautaire.

Video poster