Pas de résultats.

Le pape compare les conditions des migrants à celles des camps de concentration

i24NEWS

2 min
Le pape François célèbre une sainte messe dans le cadre de la 23e journée mondiale de la vie consacrée à la basilique Saint-Pierre au Vatican, le 2 février 2019.
Tiziana FABI (AFP)Le pape François célèbre une sainte messe dans le cadre de la 23e journée mondiale de la vie consacrée à la basilique Saint-Pierre au Vatican, le 2 février 2019.

Les dirigeants européens sont souvent divisés sur la gestion des réfugiés

Le pape François a mis en garde dimanche contre le retour des réfugiés dans des pays dangereux comme la Libye, citant les risques auxquels les rapatriés sont souvent confrontés lorsqu'ils retournent dans des États peu sûrs.

"Nous devons mettre fin au retour des migrants vers des pays qui ne sont pas sûrs", a proclamé le chef religieux, évoquant les "milliers de migrants et de réfugiés qui ont besoin de protection en Libye".

Le pape a détaillé les abus subis par les migrants en Libye et les a comparés aux conditions dans les camps de concentration.

"Combien souffrent ceux qui sont renvoyés ! Il y a de vraies bières blondes là-bas", a-t-il déclaré, utilisant un terme allemand que les Italiens emploient souvent pour parler des conditions de vie difficiles des prisonniers de camps de concentration nazis.

"Je ne vous ai jamais oubliés. J'entends vos cris," a-t-il ajouté.

La Libye est un point de départ courant pour les réfugiés qui tentent de voyager d'Afrique vers l'Europe, souvent dans des conditions périlleuses.

L'Union européenne a tenu des discussions vendredi pour élaborer une stratégie visant à gérer le récent afflux important d'arrivées via la Biélorussie.

Les flux de migrants sont une question cruciale pour l'UE, et les dirigeants sont souvent divisés sur la gestion des réfugiés.