Turquie: la détention du couple israélien soupçonné d'espionnage pour des clichés du palais d'Erdogan prolongée de 20 jours

i24NEWS

3 min
Istanbul, Turquie
AFP PHOTO / Ozan KoseIstanbul, Turquie

"Le couple Natali et Mordy Oknin ne travaille pour aucune agence israélienne"

Un tribunal turc a décidé de prolonger de 20 jours la détention du couple israélien détenu en Turquie, contrairement aux estimations exprimées plus tôt par leur avocat selon lesquelles il devait être expulsé ce vendredi.

Mordy et Natali Oknin, chauffeurs de bus de la compagnie Egged et résidents de la ville de Modiin (centre), ont été arrêtés en Turquie pour avoir photographié le palais du président Recep Tayyip Erdogan. Ils sont soupçonnés d'espionnage selon les autorités locales. 

Video poster

Le chef de la diplomatie, Yair Lapid, a informé leur famille que son ministère avait demandé l'autorisation d'"une visite consulaire urgente" auprès du couple, et s'employait à "les libérer dans les plus brefs délais".

"Le couple Natali et Mordy Oknin ne travaille pour aucune agence israélienne", a souligné un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le couple a été arrêté après que Natali a filmé le palais d'Erdogan lors d'un trajet en ferry et l'a envoyé sur un groupe familial Whatsapp, ne sachant pas que c'était illégal.

Leur avocat avait plus tôt indiqué avoir du mal à croire qu'un acte d'accusation d'espionnage puisse être déposé contre eux.

"J'ai informé le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid à ce sujet, et ce n'est qu'à ce moment-là que le ministère a commencé à se pencher sur la question. Comment la Turquie réagirait-elle si Israël traitait ses citoyens de cette manière ?", a-t-il déclaré.

"Je les ai vus, ils vont bien. Je leur ai aussi parlé et je suis sûr qu'ils seront libérés," a-t-il ajouté.

Un haut responsable israélien a déclaré que Jérusalem "agissait discrètement" pour obtenir la libération du couple. 

Par ailleurs, le conseiller du président Isaac Herzog s’est entretenu avec les membres de la famille du couple pour aider à leur retour en Israël.

Cet article a reçu 16 commentaires