Suisse: un Turco-Suisse inculpé "d'attentat à motivation jihadiste"

AFP

2 min
Un homme de 28 ans auteur d'une attaque au couteau qui avait fait un mort le 12 septembre 2020 à Morges, dans l'Ouest de la Suisse
Photo archives Fabrice COFFRINI / AFPUn homme de 28 ans auteur d'une attaque au couteau qui avait fait un mort le 12 septembre 2020 à Morges, dans l'Ouest de la Suisse

Le prévenu est également accusé d'avoir planifié un second "attentat en faveur de l'EI"

Un homme de 28 ans auteur d'une attaque au couteau qui avait fait un mort le 12 septembre 2020 à Morges, dans l'Ouest de la Suisse, a été inculpé "d'attentat à motivation jihadiste", a annoncé jeudi le bureau du procureur général suisse.

Il lui est reproché "d'avoir planifié et mis en oeuvre (...) un attentat à motivation jihadiste dans le but de venger les victimes de la guerre menée par les Etats de la coalition contre l'Etat Islamique (EI)", a indiqué le Ministère Public de la Confédération (MPC) dans un communiqué.

Selon l'acte d'accusation, le prévenu aurait également enfreint la loi fédérale sur l'interdiction des groupes Al-Qaïda et EI.

L'homme, qui avait tenté de se rendre en Syrie en 2019 pour rejoindre l'EI avant de rebrousser chemin une fois arrivé en Italie, est en détention provisoire depuis son arrestation le 13 septembre 2020.

La veille au soir, ce ressortissant binational turco-suisse, connu des services de police et libéré pour des raisons psychiatriques, avait mortellement poignardé un passant choisi au hasard dans la rue.

Le prévenu est également accusé d'avoir planifié un second "attentat en faveur de l'EI" - l'incendie d'une station-service - en avril 2019, qu'il n'a finalement pas réalisé, selon l'acte d'accusation déposé auprès du Tribunal pénal fédéral, la plus haute instance juridique suisse.

Selon la Radio Télévision Suisse, il avait été incarcéré à la suite de cet incident, avant d'être libéré de détention préventive en juillet 2019 pour raisons psychiatriques.

L'homme avait été repéré par les autorités suisses depuis 2017 et le parquet fédéral avait ouvert en octobre 2019 une enquête à laquelle a mis fin le dépôt de l'acte d'accusation.

Si la Suisse n'a jamais connu d'attaque terroriste à grande échelle, le pays a subi deux attaques au couteau en 2020: en novembre, une jeune Suissesse de 29 ans avait blessé deux personnes lors d'une attaque au couteau à Lugano (Sud-Est).

Le MPC avait également retenu une "motivation jihadiste" dans ce cas, lors du dépôt de l'acte d'accusation en mai.

Cet article a reçu 0 commentaires