"Des Iraniens m'attendaient à l'hôtel, il y avait des pierres dans l'ascenseur" (témoignage d'une Israélienne à Istanbul)

i24NEWS

3 min
Istanbul, Turquie
YASIN AKGUL / AFPIstanbul, Turquie

"Nous tremblions de peur, nous avons pensé qu'ils allaient nous assassiner"

Malgré les nombreux avertissements de la part des autorités israéliennes de ne pas se rendre en Turquie en raison de menaces d'attaques iraniennes imminentes contre les Israéliens, certains d'entre eux font le choix de séjourner à Istanbul.

Moriah Suissa, une Israélienne qui était à Istanbul, a raconté à Maariv avoir eu très peur et regrette son voyage.

Elle explique avoir été abordée dans un magasin par quelqu'un lui disant: "Vous êtes d'Israël ? Moi aussi!"

"On ne s'est pas douté et on a dit oui, puis quelques secondes après, nous avons entendu un accent arabe iranien. Il parlait l'hébreu parfaitement. Ils ne ressemblent ni à des terroristes ni à des Arabes. Le propriétaire du magasin turc s'est rendu compte que c'était un Iranien, il lui a crié dessus et lui a dit de partir," a-t-elle poursuivi.

Video poster

"Nous sommes ensuite retournés à l'hôtel et 4 Iraniens nous attendaient, nous avons entendu qu'ils prenaient une chambre dans notre hôtel, nous avons eu peur, nous avons senti qu'ils allaient nous assassiner ce soir-là," a déclaré Moriah.

"Ils nous regardaient avec beaucoup de haine, nous sommes ensuite montés dans notre chambre puis quelques heures après, nous sommes ressortis mais là encore, c'était une bêtise. Quand nous sommes revenus à l'hôtel vers 1h30 du matin, 3 Iraniens nous attendaient devant l'hôtel. Nous tremblions de peur, le propriétaire de l'hôtel ne comprenait pas pourquoi nous ne montions pas dans notre chambre," a-t-elle dit.

"Lorsque nous avons pris l'ascenseur il y avait des pierres, nous avons vu l'un des employés ramasser un sac de pierres dans l'ascenseur," a raconté Moriah.

Plus de 2.000 Israéliens seraient actuellement à Istanbul. La menace reste élevée et a été maintenue au niveau 4.

Ce week-end, des Israéliens qui se trouvaient à Istanbul étaient dans le viseur de l'Iran qui a prévu des éliminations ciblées. Protégés par des policiers en civil et des messages reçus sur leurs téléphones les exhortant à ne pas quitter leurs chambres d'hôtels, les Israéliens ont pu échapper aux attentats.

Les Israéliens sont priés de quitter Istanbul au plus vite et de ne pas se rendre en Turquie jusqu'à nouvel ordre.

L'Iran chercherait à venger la mort d'un officier de haut rang des Gardiens de la révolution éliminé le mois dernier, un assassinat imputé à l'Etat hébreu.

Cet article a reçu 13 commentaires