Quantcast i24NEWS - Seize cadavres de migrants répêchés en mer entre le Maroc et l'Espagne

Seize cadavres de migrants répêchés en mer entre le Maroc et l'Espagne

Environ 90 migrants, en majorité des Pakistanais, pourraient avoir péri vendredi lorsque leur bateau a coulé au large des côtes libyennes
ANDREAS SOLARO (AFP/Archives)

Les corps de 16 migrants ont été repêchés samedi au large des côtes marocaines, dans le bras de mer avec l’Espagne qui fait l’objet d’une recrudescence des tentatives de traversée depuis le début de l’année.

Quinze des victimes sont originaires d'Afrique subsaharienne, et la seizième est de nationalité marocaine, a indiqué dimanche une source médicale à la morgue de Nador, ville du nord-ouest du Maroc, où se trouvent les corps.

Selon cette source, une autopsie des corps, parmi lesquels figurent ceux de trois femmes, doit être réalisée dans la journée.

La préfecture de l'enclave espagnole de Melilla, voisine de Nador, avait auparavant communiqué un bilan de "près d'une vingtaine" de cadavres repêchés en mer par les secours marocains dans leurs eaux territoriales.

De même source, une patrouille de la garde civile a découvert samedi plus tard un corps supplémentaire qui a été ramené à Melilla, un bout d'Europe situé face au continent européen, non loin de la frontière algérienne.

Les autorités marocaines n'ont pas communiqué sur le sujet jusqu'à présent.

BLASCO DE AVELLANEDA (AFP)

Selon la préfecture de Melilla, un hélicoptère de la Garde civile participait encore dimanche matin aux recherches, en appui aux patrouilles marocaines.

La découverte de ces derniers corps intervient alors que la route "espagnole" est de plus en plus empruntée par les migrants subsahariens qui tentent d'atteindre l'Europe.

Les enclaves espagnoles de Melilla et Ceuta sont les deux seules frontières terrestres entre l'Afrique et l'Union européenne, et des accès privilégiés pour l'immigration clandestine.

Selon le dernier bilan de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), l'Espagne est devenue le deuxième point d'entrée avec 1.279 arrivées par mer depuis le début de l'année, après l'Italie (4.256).

Depuis le début de l'année, 243 personnes ont disparu ou péri en mer Méditerranée, selon l'OIM, un chiffre qui ne comprend pas le groupe découvert samedi.

A lire sur le même sujet: Des canots de fortune vers le chemin difficile de l'intégration

Commentaires

(0)
8Article précédentBelgique: un homme tente de percuter un juif orthodoxe et son fils
8Article suivantShoah: 25.000 juifs d'origine algérienne seront indemnisés par Berlin