Quantcast i24NEWS - Meurtre de Sarah Halimi: "enfin la justice reconnaît qu'il fait jour à midi" (Me Goldnadel à i24NEWS)

Meurtre de Sarah Halimi: "enfin la justice reconnaît qu'il fait jour à midi" (Me Goldnadel à i24NEWS)

Devant la juge d'instruction, le meurtrier présumé de Sarah Halimi, tuée à Paris en avril, a reconnu qu'il connaissait la judéité de sa victime mais nie tout acte antisémite
Capture d'écran TF1

Une source judiciaire a indiqué que la juge d'instruction en charge de l'enquête sur le meurtre de Sarah Halimi à Paris en avril 2017 a retenu mardi le caractère antisémite du crime, réclamé de longue date par le parquet et les parties civiles.

Déjà mis en examen pour le meurtre de cette femme juive orthodoxe, le suspect Kobili Traoré "a été entendu aujourd'hui par le magistrat instructeur" qui a retenu cette circonstance aggravante, a précisé cette source.

"Je n'ai jamais vraiment compris - au-delà de l'obstacle idéologique bien connu de ne pas vouloir reconnaître l'évidence antisémite de l'islamisme - pourquoi cela avait mis autant de temps", a déclaré l'avocat de la famille Halimi, Me Gilles William Goldnadel à i24NEWS.

"Mais je ne vais pas maintenant bouder ma satisfaction intellectuelle et judiciaire de voir qu'enfin la justice reconnait qu'il fait jour à midi", a-t-il ajouté.

Commentaires

(2)

Est-ce la même juge qui dit noir et qui dit blanc ? Juste étonnant pour ne pas dire bizarre...

On s’en fou. Un crime est un crime. Antisémite ou pas ça reste un crime. Insister c’est reconnaître un deux poids deux mesures. Et ça c’est insupportable

8Article précédentUne délégation polonaise va arriver en Israël pour résoudre la crise autour de la loi sur la Shoah
8Article suivantTariq Ramadan: le juge ordonne une nouvelle expertise médicale d'ici le 30 mars