Quantcast i24NEWS - "Le Front national mène à une impasse politique" (D. Abad à i24NEWS)

"Le Front national mène à une impasse politique" (D. Abad à i24NEWS)

Le député de l'Ain et vice-président des Républicains Damien Abad dans "Conversations avec Anna Cabana" le 12.03.2018
i24NEWS
"L'objectif pour nous est de réduire les extrêmes"

"Le Front national mène à une impasse politique", a estimé lundi soir le député de l'Ain et vice-président des Républicains Damien Abad dans "Conversations avec Anna Cabana."

"On ne me fera pas croire que le Front National a changé de ligne politique quand on invite Steve Bannon à la tribune et qu'il a dit ce qu'il a dit," a lancé le vice-président.

"L'objectif pour nous (la droite républicaine ndlr) est de réduire les extrêmes, plus ils sont asphyxiés dans ce pays et mieux il se portera. Je dis simplement attention à ceux qui veulent réduire un match entre d'un côté une majorité centrale qui serait incarnée par le Président de la République et de l'autre les seuls opposants qui seraient les extrêmes. C'est un match qui est très dangereux pour la France et les français," a-t-il averti à i24NEWS.

La dirigeante frontiste a proposé au congrès de sa formation samedi et dimanche à Lille de rebaptiser le parti "Rassemblement national" pour le sortir du "trou d'air" de la présidentielle en s'ouvrant éventuellement à d'autres partis.

La venue samedi au congrès du FN du sulfureux Steve Bannon, ex-conseiller de Donald Trump, qui a fait huer les médias en promettant la "victoire" des populistes en Europe, a aussi semblé contredire les efforts de "dédiabolisation" de Marine Le Pen. "Pour faire oublier les aspects sulfureux du FN, le nom devrait se traduire par une réorientation du programme", a estimé le sociologue Sylvain Crépon.

Jean-Marie Le Pen a considéré lundi qu'il aurait désormais "plus de droit que quiconque" à utiliser le nom de Front national maintenant que sa fille Marine a rebaptisé le parti, une décision qu'il a qualifiée d'"assassinat politique".

Pour revoir l'intégralité de l'entretien de Damien Abad :




 

Commentaires

(0)
8Article précédentAllemagne: mort du "comptable d'Auschwitz" Oskar Gröning
8Article suivantAttaque à Vienne devant la résidence de l'ambassadeur d'Iran: l'auteur avait des "affinités avec l'islam politique"