Quantcast i24NEWS - Ouverture du 18e Festival du film israélien à Paris

Ouverture du 18e Festival du film israélien à Paris


Ce festival s'était attiré les foudres de la ministre israélienne de la Culture, Miri Regev

Sous fond de controverse avec la ministre israélienne de la Culture, la 18ème édition du Festival du cinéma israélien à Paris ouvre ses portes ce mardi. 

Entre le 13 au 20 mars 2018, 9 longs métrages, 7 courts métrages, 5 documentaires seront proposés au public parisien.

Deux classiques du cinéma israélien seront projetés sur grand écran: "état de siège" (1975) et "rage et gloire" (1984).

En raison de l'immense succès rencontré par la série Fauda, les épisodes 1 et 2 de la saison 2 seront également intégrés dans la programmation. Une catégorie sera notamment réservée aux enfants.

Suite aux pressions médiatiques, l'ambassade d'Israël en France a renoncé le 6 mars dernier au boycott de la cérémonie d'ouverture du Festival, précisant que l'attaché culturel serait présent.

La diplomatie israélienne avait annoncé en février dernier que l'ambassadrice d’Israël en France, Aliza Ben-Nun, ne participerait pas à la soirée d'ouverture de ce festival en raison de la diffusion du film controversé "Foxtrot", suivant ainsi l'appel au boycott lancé par la ministre israélienne de la Culture, Miri Regev.

© DR

Cette dernière avait également fait pression sur le ministère des Affaires étrangères pour qu'il retire son soutien financier du Festival du film israélien, après avoir découvert que le film "Foxtrot" y serait projeté.

Israël ne devrait pas "soutenir un festival qui présente des films qui nous calomnient dans le monde et contiennent de faux contenus sur les soldats de Tsahal et ses citoyens", avait déclaré Regev à Haaretz.

Bien qu'elle confie de pas avoir vu le film, la ministre a été l'une des premières figures à s'insurger contre le long métrage.

"Avant nous avions le BDS contre nous, et maintenant j'ai l'impression que ça vient de mon propre camp", avait réagi la présidente du festival du cinéma israélien de Paris, Hélène Schoumann, auprès d'i24NEWS.

Le réalisateur israélien Samuel Maoz a remporté en septembre dernier le Grand prix du jury pour son film "Foxtrot" à la 74ème Mostra de Venise.

Retrouvez ici la programmation de la 18ème édition du Festival du cinéma israélien de Paris.

Dans le même temps, le 13 mars s'ouvre la 15ème édition du Festival du film français en Israël.

Commentaires

(0)
8Article précédentAttaque à Vienne devant la résidence de l'ambassadeur d'Iran: l'auteur avait des "affinités avec l'islam politique"
8Article suivantExpulsé du Japon, un djihadiste français mis en examen