Quantcast i24NEWS - Suède: le parti au pouvoir veut bannir l'enseignement religieux

Suède: le parti au pouvoir veut bannir l'enseignement religieux

Une école en Suède
AFP
Omar Abu Helal, directeur d'une école musulmane a dénoncé une violation à la "liberté de religion"

Les sociaux-démocrates au pouvoir en Suède ont proposé mardi d'interdire l'enseignement religieux dans les écoles confessionnelles sous contrat, dans le but de lutter contre la "ségrégation" dans un pays qui a accueilli 400.000 migrants depuis 2012.

"Nous devons rompre avec la ségrégation. Elle constitue l'un des principaux défis pour notre pays", a déclaré Ardalan Shekarabi, ministre de l'Administration publique et haut responsable de ce parti, lors d'une conférence de presse dans le cadre de la campagne pour les législatives du 9 septembre prochain.

"La ségrégation scolaire doit également être abolie", a ajouté M. Shekarabi.

Sur les 71 écoles confessionnelles sous contrat que compte la Suède (5% des établissements sous contrat), 59 sont chrétiennes, 11 musulmanes et une juive.

Le projet des sociaux-démocrates ne signifierait pas leur fermeture : le simple retrait des contenus religieux de leur enseignement et le respect de l'éducation nationale suédoise suffiraient pour qu'elles restent ouvertes.  

En 2017, un établissement musulman à Stockholm avait provoqué des remous pour avoir séparé les filles des garçons pendant les cours de sports et dans les transports scolaires. 

"Ce sont les enseignants et les éducateurs qui doivent être responsables des écoles suédoises, pas les imams et les prêtres", a souligné le ministre. 

Omar Abu Helal, directeur d'une école musulmane dans le sud de la Suède, a dénoncé cette proposition, invoquant "une violation de la Convention européenne des droits de l'homme" et "la liberté de religion".

Ce projet des sociaux-démocrates ne bénéficie pour le moment pas d'un soutien majoritaire au Parlement, à moins de six mois des législatives. Mais Ardalan Shekarabi a indiqué que son parti espérait convaincre les électeurs.

L'éducation, l'immigration et la santé sont les thèmes principaux qui rythment la campagne électorale en Suède.

Le pays a enregistré environ 400.000 demandes d'asile depuis 2012, soit une pour 25 habitants, un record en Europe, avec un pic de 162.000 demandes en 2015.

Commentaires

(2)

c tellement grave ! il faut partir

bonne nouvelle

8Article précédentEx-espion empoisonné: la Russie se dit "innocente" et "prête à coopérer" (Lavrov)
8Article suivantFrance: cinq personnes arrêtées à Grenoble dans une opération antiterroriste