Quantcast i24NEWS - Ex-espion empoisonné: May suspend les "contacts bilatéraux" avec Moscou

Ex-espion empoisonné: May suspend les "contacts bilatéraux" avec Moscou

British Prime Minister Theresa May said it was 'highly likely' Russia was behind the poisoning of a former double agent
HO (PRU/AFP/File)

Theresa May a annoncé mercredi l'expulsion de 23 diplomates russes et accusé une nouvelle fois Moscou, "coupable de tentative de meurtre" à l'encontre de l'espion Sergei Skripal et de sa fille Yulia, lors d'une allocution devant le Parlement britannique.

Elle a ensuite annoncé la "suspension des contacts bilatéraux" avec Moscou.

Une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur l'empoisonnement de l'ex-espion Sergueï Skripal en Angleterre se tiendra mercredi à 19H00 GMT, avait plus tôt annoncé la présidence néerlandaise en exercice de la plus haute instance de l'ONU.

Cette session publique se tient à la demande du Royaume-Uni qui "informera" le Conseil de sécurité "de l'attaque survenue à Salisbury le 4 mars", a-t-on précisé de même source.

L'Otan a de son côté dénoncé "une violation flagrante des normes et accords internationaux" sur les armes chimiques et a sommé la Russie de répondre aux questions posées par la Grande Bretagne.

Will EDWARDS (AFP)

"Les Alliés sont convenus de considérer l'attaque comme une violation flagrante des normes et accords internationaux" et ont sommé la Russie "de répondre aux questions du Royaume-Uni, notamment en fournissant une information complète sur le programme Novitchok à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques", est-il indiqué dans la déclaration publiée par le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg.

La Russie a rejeté toute responsabilité dans cet empoisonnement malgré les accusations de Londres et les soupçons d'autres capitales.

Retrouvés inconscients le 4 mars sur un banc à Salisbury, dans le sud-ouest de l'Angleterre, Sergueï Skripal, 66 ans, et Ioulia, 33 ans, sont hospitalisés depuis dans un état "critique".

La Première ministre britannique Theresa May s'apprête mercredi à annoncer des sanctions contre la Russie, qu'elle tient responsable de l'empoisonnement sur son sol de l'ex-espion.

(avec agence)

Commentaires

(1)

Comme d’habitude la Russie intervient rapidement et fortement : la Crimée, la Syrie, ...., puis s’offusque de la réaction de l’Occident ! En fait la Russie s’en fiche complètement et il a bien raison quand on voit une Europe en cacophonie et l’Amerique de Trump sans cap .... Allez y Mr Poutine, no problem ;(

8Article précédentAllemagne: Merkel réélue chancelière pour un 4e mandat
8Article suivant"Je suis totalement innocent" clame Tariq Ramadan dans une vidéo