Quantcast i24NEWS - "II serait logique d'étendre le droit de propriété aux datas" (Koenig à i24NEWS)

"II serait logique d'étendre le droit de propriété aux datas" (Koenig à i24NEWS)

Gaspard Koenig, philosophe et directeur du groupe de réflexion "Génération Libre", était l'invité d'Anna Cabana, dans Conversations, ce mardi 20 mars 2018, sur i24NEWS.
i24NEWS
On a inventé le droit de propriété à tous les grands moments de rupture politique et technologique"

"Lorsqu'on clique sur des 'conditions d'utilisation' qui sont relativement léonines, puisqu'on ne sait pas ce qu'il y a dedans, on ne peut pas les lire, les négocier ou les comprendre", a déclaré mardi soir le philosophe Gaspard Koenig dans "Conversations avec Anna Cabana" sur i24NEWS.

"On a un service en échange de la gratuité et nous on fournit l'ensemble de nos datas. Et donc, face à cette situation, il y a des gens qui veulent faire quelque chose, et c'est là que l'on voit les différentes lignes politiques resurgir", a-t-il expliqué.

"Les libéraux que je représente dans un sens, en tout cas pour lesquels je combats disent: +c'est très simple on va donner des droits de propriété qui n'existent pas+", a exposé le directeur du groupe de réflexion "Génération Libre".

"On a inventé le droit de propriété à tous les grands moments de rupture politique et technologique, droit de propriété sur la terre quand les paysans étaient des serfs, pour leurs donner la possibilité d'eux-mêmes de profiter des fruits de leur labeur," a-t-il rappelé.

"Il serait tout à fait logique, de l'étendre aux datas et on a toujours étendu le droit de propriété. C'est beau le droit de propriété, c'est défendu par Proudhon d'ailleurs contrairement à ce que l'on dit, c'est fait pour lutter contre les oligopoles du féodalisme jusqu'au GAFA aujourd'hui," a-t-il souligné.

Le géant Facebook est actuellement au coeur d'une polémique d'une grande ampleur autour de l'utilisation de données personnelles.

Le président du Parlement européen Antonio Tajani a invité mardi le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, à venir s'expliquer devant l'assemblée sur le scandale provoqué par l'utilisation illégale de données personnelles de millions d'utilisateurs par une entreprise d'analyse de données, Cambridge Analytica (CA).

Pour revoir l'intégralité de l'intervention de Gaspard Koenig :



Commentaires

(1)

les datas si précieuses , ce sont des millions de photos de chats scannés, de plats au restau., de sceaux d'eau glacées, de bouches en cul-de-poules, d'appels à l'aide pour britney spear, et des selfies de célébrités anonymes.

8Article précédentScandale Facebook: la société Cambridge Analytica suspend son patron
8Article suivantFinancement campagne 2007: 2ème jour de garde à vue pour Nicolas Sarkozy