Quantcast i24NEWS - Tout laisse penser que le meurtre de Mireille K. a été "prémédité" (D.Knoll à i24NEWS)

Tout laisse penser que le meurtre de Mireille K. a été "prémédité" (D.Knoll à i24NEWS)

Daniel Knoll, fils de la rescapée de la Shoah tuée à l’âge de 85 ans
i24NEWS

Le fils de Mireille Knoll, assassinée vendredi dans son appartement à Paris, était l’invité lundi d’i24NEWS, où il a affirmé que tout laisse penser que le meurtre a été "prémédité".

Daniel Knoll, fils de la rescapée de la Shoah tuée à l’âge de 85 ans, a déclaré que la décision du parquet de Paris de reconnaître le caractère antisémite du meurtre de sa mère "est tombée à pic car c’est ce qu’il nous manquait dans ce puzzle très difficile et compliqué", ajoutant que "cela nous donne des possibilités autres que celles qu’on envisageait avant".

A savoir si le geste du meurtrier était prémédité, "tout laisse à penser que cela a été prémédité", déclare le fils de la victime.

"Cet homme, on ne l’avait pas revu depuis des mois vu qu’il a été en prison après avoir fait des attouchements sur une fille de 12 ans. On entendait plus parler de lui", précise-t-il.

"A la grande surprise de notre famille et notamment de ma femme et de mon frère, le jour même il était là, amical avec ma mère tout en buvant du porto. Et on sait ce qu’il s’est passé ensuite", explique-t-il.

"Ma mère était extrêmement gentille, elle connaissait cet homme depuis l’âge de 7 ans. Comment pouvait-elle s’imaginer que cet homme était ce qu’il est", déplore Daniel Knoll, ajoutant qu’il est possible que le meurtrier de sa mère se soit radicalisé lors de son séjour en prison.


"On ne pensait pas qu’une chose comme ça pouvait arriver à ma mère. C’est horrible", indique-t-il.

Le fils de la victime a par ailleurs indiqué qu’il sera présent et participera à la marche blanche organisée ce 28 mars par le CRIF en mémoire de Mireille Knoll.

"Tant que cela n’était pas reconnu par le parquet comme un fait antisémite, nous n’étions franchement pas prêt à y participer. Maintenant tout a changé et nous sommes prêts, bien sûr, à participer à cette marche et d’aller ensuite à la synagogue de la Roquette", a-t-il confié.

Cette affaire suscite une vive émotion au sein de la communauté juive française, déjà mobilisée ces derniers mois après le meurtre de Sarah Halimi, une juive orthodoxe de 65 ans tuée à Paris par son voisin en avril 2017.

Après des mois de bras de fer judiciaire, le caractère antisémite de ce meurtre a finalement été retenu début mars par la juge d'instruction.

Commentaires

(3)

pense ?

En fait c la suite du Super U mais surtout chut

Je suis outré et très très énervé elle a autant le droit d’avoir les honneurs que le gendarme

8Article précédentMeurtre de Mireille K.: "Il faut s'inspirer des méthodes israéliennes" (Meyer Habib à i24NEWS)
8Article suivantGB: Manifestation contre l'antisémitisme au Labour devant le Parlement