Quantcast i24NEWS - "La France n'a pas déclaré la guerre au régime de Bachar al-Assad" (Macron)

"La France n'a pas déclaré la guerre au régime de Bachar al-Assad" (Macron)

Le président français Emmanuel Macron (C) avant un entretien à la télévision avec les journalistes de RMC-BFM Jean-Jacques Bourdin (D) et Mediapart, Edwy Plenel (G), dans le palais de Chaillot à Paris le 15 avril 2018
FRANCOIS GUILLOT (AFP)

Emmanuel Macron a justifié dimanche les frappes menées en Syrie tout en affirmant que "la France n'a pas déclaré la guerre au régime de Bachar al-Assad", lors d'une interview télévisée sur BFMTV/RMC/Mediapart qui se tenait au théâtre de Chaillot à Paris.

Récusant toute action illégale en réaction de l'attaque à l'arme chimique le 7 avril à Douma, imputée au régime syrien, le président français a justifié les frappes menées dans la nuit de vendredi à samedi contre des sites de production d'armes chimiques du régime de Bachar al-Assad, en affirmant que "c'est la communauté internationale qui est intervenue".

"Nous avons réussi l'opération sur le plan militaire" en Syrie, a-t-il lancé, affirmant que les capacités du régime de Bachar al-Assad "de production d'armes chimiques ont été détruites" par ces frappes menées par les Etats-Unis, le Royaume Uni et la France, selon lui.

La Syrie a bouleversé le menu de cette interview télévisée, la quatrième depuis le début du quinquennat il y a près d'un an, et la seconde en quatre jours après celle de TF1 jeudi. Ce dossier internationale a occupé les 25 premières minutes de cette interview.

Les raids menés avec les États-Unis et le Royaume-Uni ont visé trois sites liés au programme d'armement chimique syrien près de Damas et dans le centre du pays. Ils ont ouvert un nouvel épisode de tensions avec la Russie, où M. Macron doit toujours se rendre fin mai.

"Convaincre les Russes"

Le président français a expliqué qu'il voulait "convaincre" les Russes et les Turcs de venir à la table des négociations, insistant sur le fait qu'il voulait "parler avec tout le monde".

La France a convaincu le président américain Donald Trump de "rester dans la durée" en Syrie alors qu'il avait récemment manifesté son intention de désengager ses troupes du pays, a ajouté M. Macron.

"Il y a dix jours, le président Trump disait 'les Etats-Unis d'Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie'", or "nous l'avons convaincu qu'il fallait rester dans la durée", a-t-il déclaré, ajoutant l'avoir également "convaincu qu'il fallait limiter ces frappes aux armes chimiques".

Commentaires

(0)
8Article précédentHongrie: Orban conserve sa majorité des deux tiers au Parlement
8Article suivantWashington et Londres font état d'une "cyberactivité malveillante" de la Russie