Quantcast i24NEWS - Armes chimiques: Paris gèle les avoirs d'entités syriennes et libanaises

Armes chimiques: Paris gèle les avoirs d'entités syriennes et libanaises

Des containers d'armes chimiques syriennes déchargées d'un cargo danois et transferrées sur un bâtiment américain, avant leur destruction en mer, le 2 juillet 2014 dans le port italien de Gioia Tauro
Mario Laporta (AFP)

La France a gelé vendredi les avoirs de sept entités domiciliées en Syrie, au Liban et en Chine pour leur implication présumée dans le programme d'armes chimiques syrien, selon trois arrêtés publiés au Journal Officiel.

Les entreprises Al Mahrous Group (Damas) - dont deux filiales à Dubaï et en Egypte - Sigmatec (Damas), Technolab (Liban) ainsi qu'une société de négoce basée à Guangzhou en Chine sont notamment recensées.

Deux ressortissants syriens sont également visés, ainsi qu'une personne née en 1977 au Liban dont la nationalité n'est pas précisée.

Noms, adresses et dates de naissance sont mentionnés. Les avoirs de ces entités et personnes sont gelés pour six mois à compter du 18 mai 2018 en vertu des trois arrêtés, signés du ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

La France avait déjà gelé en janvier les avoirs de 25 entités et responsables d'entreprises syriens mais aussi français, libanais ou chinois, soupçonnés d'alimenter le programme syrien d'armes chimiques.

Parmi les entreprises visées figuraient alors des importateurs et distributeurs de métaux, d'électronique et de systèmes d'éclairage. Certaines n'avaient pas d'existence physique à l'adresse indiquée.

Une trentaine de pays se mobilisent vendredi à Paris pour mettre en place des mécanismes permettant de mieux identifier et punir les responsables d'attaques chimiques, commises notamment en Syrie.

L'attaque chimique présumée à Douma, près de Damas, le 7 avril a fait au moins 40 morts, selon des secouristes et conduit à des frappes des Etats-Unis, de la France et la Grande-Bretagne contre des installations du régime syrien, qui nie toute implication.

Commentaires

(6)

La France avait déjà gelé en janvier les avoirs de 25 entités et responsables d'entreprises syriens mais aussi français, libanais ou chinois, soupçonnés d'alimenter le programme syrien d'armes chimiques ????? Et qu’attendait déjà la France pour réagir avec plus de fermeté ?? Cela aurait évité les 40 morts chimiques récentes en Syrie... Ah la France, sans blabla ce n’est plus la France...

C’est tout ??? Wouah ! La Syrie et le Liban vont certainement avoir très peur !!!!!!

nous assistons à des gesticulations françaises pour tenter de se maintenir dans le jeu syrien,essayer d'avoir un strapontin dans de futures negociations Que leur reste t il? etre les idiots utiles des iraniens du hamas Aaretz

le théâtre de l'absurde français! ils ont raté le coche en ne faisant pas coalition avec l'amérique! la France, continuez à vous voiler la face alors que vous savez ce qui se passe. vous êtes Complices du terrorisme dans une france couchée, soumise qui ne sait que condamner et distribuer des fleurs aux familles des victimes. Bravo Trump! Bravo Netanyhaou! qui se lèvent au NOM DE L'HUMANITÉ

Entité libanaise c’est le Hezbollah que i24 évite bien de noter. Gauchiste

ah, et la petite actrice libanaise, va t elle encore nous faire son cinéma ? parce que là, elle est bel et bien concernée.

8Article précédentAttentat au couteau à Paris: deux femmes interpellées (procureur)
8Article suivantFrance: un nouvel attentat déjoué, deux frères d'origine égyptienne arrêtés