Quantcast i24NEWS - Macron sur les minima sociaux: une "mise en scène infecte, sale" (Florian Philippot à i24NEWS)

Macron sur les minima sociaux: une "mise en scène infecte, sale" (Florian Philippot à i24NEWS)

La président des Patriotes, Florian Philippot, dans "Conversations avec Anna Cabana" sur i24NEWS, le 13.06.2018
i24NEWS

"Ça a un côté un petit peu infecte, un petit peu sale, ça laisse un mauvais goût dans la bouche", a dénoncé mercredi soir le président des Patriotes Florian Philippot à i24NEWS à la suite des propos controversés d'Emmanuel Macron sur les minima sociaux, tenus dans une vidéo diffusée la veille sur les réseaux sociaux.

"Un président de la République qui fait mettre sur Twitter par sa conseillère en communication, et qui re-tweete lui-même cette nuit, cette mise en scène où il fait semblant de parler à des gens alors que tout ça a été appris par cœur, et qui le répète, a un côté un petit peu infecte si vous voulez, un petit peu sale, ça laisse un mauvais goût dans la bouche", a-t-il lancé dans l'émission "Conversations avec Anna Cabana".


L'ex-bras droit de Marine Le Pen a fait référence à une vidéo publiée mardi par la directrice de la communication du président et relayée sur le compte du chef de l'État dans la quelle ce dernier regrette qu'"on met(te) un pognon de dingue dans les minima sociaux" et que "les gens pauvres restent pauvres". "On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir", plaide-t-il.


"C'est de la mise en scène sur de la souffrance humaine", a pour sa part fustigé M. Philippot à i24NEWS.

Le président des Patriotes a également critiqué Emmanuel Macron au sujet cette fois de la récente crise diplomatique entre Paris et Rome au sujet de l'amarrage du bateau Aquarius, sur fond de l'éternelle question de l'accueil des migrants.

Les tensions entre la France et l'Italie se sont aggravées mercredi, avec l'annulation d'un rendez-vous ministériel prévu à Paris, Rome exigeant des excuses de la France après des propos jugés "inadmissibles" de la part du chef d'Etat français, et menaçant d'annuler une rencontre entre les dirigeants des deux pays vendredi.

"Je comprends très bien l'Italie. Il faut savoir que l'Italie a accueilli 700.000 migrants depuis 2013, c'est considérable. Donc qu'un gouvernement qui a été élu pour ça (…), mette en place son programme, et décide de mettre un terme à cet afflux absolument massif, on ne peut pas leur reprocher", a estimé Florian Philippot à i24NEWS.

"Macron de toute façon, si vous voulez, arrive à nous mettre en guerre à peu près avec la terre entière (...) Au bout d'un moment il faudrait peu être expliquer à Monsieur Macron qu'il n'y a pas que l'Allemagne dans la vie et qu'il faudrait préserver aussi de bonnes relations avec les autres puissances mondiales", a-t-il lancé, estimant que "la France n'a pas à rougir" en matière d'accueil de migrants.

blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr">

#Aquarius: "@EmmanuelMacron arrive à nous mettre en guerre avec à peu près la terre entière", "il faudra lui expliquer qu'il n'y a pas que l'#Allemagne dans la vie", @f_philippot dans #Conversations pic.twitter.com/TilFTndzCN

— i24NEWS Français (@i24NEWS_FR) 13 juin 2018

Selon le président des Patriotes, M. Macron, qui a été "fabriqué pour appliquer la politique de la finance", pratique une "politique de destruction de la France".

Par ailleurs, M. Philippot, interrogé sur la relation visiblement amicale entre Philippe de Villiers et Emmanuel Macron, s'est dit "plus surpris par rien dans la vie politique française qui est assez décevante, remplie de gens qui n'ont pas beaucoup de convictions".

Commentaires

(2)

Philippot, lui, a tous les côtés infects.

Phillipot à raison.

8Article précédentMacron sur les minima sociaux: une "mise en scène infecte, sale", juge Florian Philippot à i24NEWS
8Article suivantMacron "n'a pas voulu offenser l'Italie" et confirme sa rencontre avec Conte