Quantcast i24NEWS - France: Philippe Tesson relaxé après ses propos sur les "musulmans qui amènent la merde"

France: Philippe Tesson relaxé après ses propos sur les "musulmans qui amènent la merde"

Philippe Tesson, à Paris le 20 novembre 2014
DOMINIQUE FAGET (AFP/Archives)

Le journaliste et chroniqueur Philippe Tesson, qui était poursuivi par le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) pour avoir notamment affirmé que les musulmans "amènent la merde", a été relaxé, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Poursuivi pour injure raciale ou religieuse et provocation à la haine, M. Tesson, 90 ans, a été relaxé jeudi dernier par le tribunal correctionnel de Paris.

Le 13 janvier 2015, quelques jours après les attentats djihadistes de Paris et Montrouge, M. Tesson avait débattu sur Europe 1 de la minute de silence organisée dans les établissements scolaires, au cours de laquelle des incidents étaient survenus.

"D'où vient le problème de l'atteinte à la laïcité, sinon des musulmans ? On le dit, ça ? Ben moi je le dis", avait-il lancé. "C'est pas les musulmans qui amènent la merde en France aujourd'hui ? Il faut le dire, quoi".

Il avait reconnu quelques jours plus tard un "dérapage" tout en estimant que "sur le fond" il n'avait "pas complètement tort".

Ted ALJIBE (AFP/Archives)

Le parquet, qui avait ouvert une enquête préliminaire, l'avait exempté de poursuites après l'avoir entendu.

Si ces propos "ont légitimement pu être perçus, par les membres de la communauté musulmane, comme stigmatisants ou offensants", ils ont été tenus lors d'un débat sur "un sujet brûlant d'actualité" et la "virulence des termes employés par Philippe Tesson" en reflète "le caractère éminemment polémique", a estimé le tribunal dans son jugement.

Pour les juges, au vu de leur contexte, ces propos ne constituent pas une attaque contre les musulmans dans leur ensemble mais expriment l'"indignation" de Philippe Tesson "à l'égard du comportement extrémiste ou contraire aux principes républicains de certains d'entre eux", "en référence à la fois" aux attentats commis par les djihadistes et aux comportements d'élèves ayant perturbé la minute de silence.

Commentaires

(5)

Enfin quelqu’un qui en a Bravo

Bravo Mr Tesson. que D. vous garde et vous accorde une longue vie.

Modérateur tu as vraiment le trouillomètre à zéro.....

Chapeau bas! Monsieur Tesson, vous êtes un très grand journaliste et je respecte profondément le bien fondé de vos propos. Félicitations!

Nous vivons sur une planète où notre travail est de trouver les solutions pour cohabiter pas pour s'insulter.

8Article précédentLa Hongrie adopte la loi "Stop-Soros" pour pénaliser l'aide aux migrants
8Article suivantEspagne: des mineurs de l'Aquarius fuguent de leur résidence