Quantcast i24NEWS - France: Édouard Philippe présente vendredi un nouveau plan de lutte antiterroriste

France: Édouard Philippe présente vendredi un nouveau plan de lutte antiterroriste

Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, lors des questions au gouvernement le 12 juin 2018
Alain JOCARD (AFP)

Édouard Philippe se rendra vendredi au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour présenter un nouveau plan d'action contre le terrorisme, qui se veut le pendant d'un volet anti-radicalisation détaillé en février.

Le Premier ministre, qui passera une partie de la matinée à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) dans les locaux de la DGSI, service chef de file de la lutte antiterroriste sur le territoire national, sera accompagné du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, de la ministre de la Justice Nicole Belloubet, du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de la ministre aux Armées Florence Parly.

Ce plan d'une trentaine de mesures complètera le dispositif de prévention de la radicalisation présenté le 23 février à Lille. Centré sur les prisons, ce plan balayait un large spectre avec notamment des mesures ciblant l'éducation, les services publics et internet.

Le nouveau plan antiterroriste de Matignon se déploiera sur fond d'évolution de la menace terroriste, devenue endogène, et d'inquiétudes autour des "sortants", les détenus condamnés pour des faits de terrorisme ou radicalisés en prison et qui doivent sortir de détention.

Une source élyséenne avait estimé en mai que d'ici fin 2019 10% des condamnés pour terrorisme et un petit tiers des détenus de droit commun radicalisés sortiraient de détention, soit environ 450 personnes.

La France a été frappée en 2018 à deux reprises par des attaques terroristes revendiquées par l'organisation djihadiste État islamique, coûtant la vie à cinq personnes, le 23 mars à Carcassonne et Trèbes (Aude) puis le 12 mai à Paris.

Depuis 2015, 246 personnes ont été tuées dans des attentats sur le territoire français.

Ce nouveau plan antiterroriste constitue le troisième exercice du genre, après le plan de lutte antiterroriste (PLAT) du 29 avril 2014 et le plan d'action contre la radicalisation et le terrorisme (PART) du 9 mai 2016, sous le quinquennat Hollande.

Depuis son arrivée au pouvoir il y a un peu plus d'un an, le nouvel exécutif a à son tour renforcé l'arsenal antiterroriste, avec notamment la loi controversée renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (SILT) promulguée à l'automne 2017.

Commentaires

(3)

qu' il s occupe de l affaire Halimi pour prouver ses intentions de bonne fois à contrer l obscurantisme

C’est pour pouvoir plus facilement les rattraper qu’il a limité la vitesse à 80 km/h !

Espérons que ce PACT soit efficace et opérationnel.Pour avoir une idée précise de la menace terroriste en France,se rendre sur le site officiel du Sénat et consulter le rapport de Mme Sylvie Goy-Clavent,fait au nom de la commission d'enquête n° 639. Son titre lénifiant: "Menace terroriste, pour une République juste mais ferme" décrit un état des lieux très inquiétant. Qui sonne l'alarme,dit le Figaro,dans son article, qui sonne le glas, dit Atlantico.

8Article précédentManifestation à Londres contre la visite de Trump
8Article suivantFrance/Détenus terroristes ou radicalisés: création d'une unité de suivi des "sortants"