Quantcast i24NEWS - Corbyn a déposé une gerbe à la mémoire des terroristes du massacre de Munich (média)

Corbyn a déposé une gerbe à la mémoire des terroristes du massacre de Munich (média)

De nouvelles photos montrant le leader du parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, déposant une gerbe de fleurs près d'un mémorial dans un cimetière tunisien, érigé à la mémoire des Palestiniens responsables du massacre de Munich en 1972 ont été publiées samedi dans le journal britannique Daily Mail.

Les photos datant de 2014, un an avant la nomination de Corbyn à la tête du parti, ont été prises lors d'une cérémonie organisée en souvenir des "martyrs palestiniens", membres de l'organisation Septembre noir, responsables de la prise d'otages et de l'assassinat de 11 athlètes israéliens lors des Jeux olympiques de Munich le 5 septembre 1972.

Jusqu'à présent, des sources proches de Corbyn avaient affirmé que le leader se trouvait en Tunisie afin de participer à une cérémonie commérative organisée à la mémoire des 47 Palestiniens tués en 1985 sous les bombardements israéliens qui ont détruit le quartier général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), installé à Hammam Chatt, à 25 km de Tunis.

Mais selon le journal, les photos publiées samedi montrent que Corbyn se tient en réalité près des pierres tombales des membres du groupe Septembre noir et notamment près de celle du chef de l'organisation, Salah Khalaf.

Christof Stache (AFP)

Depuis l'arrivée de Jeremy Corbyn à la tête du Labour en septembre 2015, le parti fait régulièrement l'objet de critiques pour antisémitisme, et plusieurs membres ont été suspendus, expulsés ou forcés de démissionner suite à certaines déclarations.

L'ancien maire de Londres Ken Livingstone avait démissionné fin mai du parti, emporté par les accusations d'antisémitisme qui pesaient sur lui.

La semaine dernière, le parti travailliste a également fait l'objet d'attaques, après avoir notamment refusé d'adopter certains éléments de la définition de l'antisémitisme élaborée par l'Alliance internationale pour le souvenir de l'Holocauste (IHRA).

Samedi dernier, Corbyn, a reconnu que sa formation avait un "réel problème" d'antisémitisme en son sein, tout en assurant que "restaurer la confiance" avec la communauté juive était sa priorité.

Il a reconnu que sa formation avait été "trop lente" pour procéder à des sanctions disciplinaires suite à certains cas d'expression antisémite.

Il a également admis que les dirigeants du parti n'avaient "pas fait assez pour encourager" une meilleure compréhension de l'antisémitisme auprès de ses membres.

Commentaires

(0)
8Article précédentCorbyn a déposé une gerbe à la mémoire des terroristes du massacre de Munich (média)
8Article suivantL'écrivain britannique V.S. Naipaul, peintre du déracinement