Quantcast i24NEWS - La nouvelle campagne de la marque Gap montrant une jeune écolière voilée fait réagir

La nouvelle campagne de la marque Gap montrant une jeune écolière voilée fait réagir

People walk past a Gap store on February 20, 2014 in the Greenwich Village neighborhood of New York City
Andrew Burton (Getty/AFP/File)

Une campagne publicitaire de la ligne de vêtements Gap a fait réagir les internautes et plusieurs députés français en raison de la stratégie commerciale de la marque qui montre une jeune écolière voilée.

En effet, la marque de vêtements a lancé le 24 juillet sa nouvelle campagne pour faire la promotion de sa collection "Gap to school" destinée aux enfants pour la rentrée scolaire.

Réalisée avec des enfants d'une école primaire de Harlem à New-York, cette campagne met en avant la différence en présentant des enfants de diverses origines, dont une petite fille portant le voile.

Cette campagne publicitaire, qui a été conçue aux Etats-Unis, a toutefois été relayée sur le site français de Gap avec la mise en ligne d'une vidéo affirmant que "cette saison, GapKids encourage les enfants à renouer avec l'école en célébrant les différences et en leur offrant de nouvelles sources d'inspiration !".

"L'été touche peut-être à sa fin, mais l'automne est un moment privilégié pour renouer, célébrer les différences et trouver de nouvelles inspirations", indique-t-elle également.

Les réactions ne se sont pas faites attendre et de nombreux internautes ont fait part de leur indignation, appelant même au boycott de la marque en utilisant le hashtag #BoycottGap.

Du côté de la classe politique, la députée de La République en marche, Aurore Bergé, a également appelé au boycott de la marque, déclarant que "Rien n'autorise ni ne justifie qu'on voile des petites filles" et ajoutant que le fait que ce soit fait au nom d'un "argument commercial m'écœure".


La députée LREM Anne-Christine Lang a pour sa part affirmé sur Twitter que "jamais elle n'acceptera de voir des petites filles voilées" et que "plus jamais elle n'ira chez Gap".


En outre, la campagne de Gap a fait vivement réagir à droite dont la porte-parole des Républicains, Lydia Guirous, qui a estimé que la marque "poursuit sa soumission à l'islamisme avec ses affiches de petites filles voilées" et la députée LR des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer, pour qui selon elle "le marketing promeut la soumission à l'islamisme".

Une pétition intitulée "Le voile n'est pas un jeu d'enfant!" a par ailleurs été lancée jeudi sur le site Change.org et a réuni samedi soir près de 5.500 signatures.

Commentaires

(5)

et oui on sais plus où trouver de l'argent.

Ça c’est du « marketing »un coup de pub géant pour gap.c’est sûr qui va trouver une porte de sortie pour s’excuser soit disant À quelle association devrait il verser une indemnité ? BMW

Ils vont s’excuser comme d’habitude une fois que le mal est fait ,

la petite fille a un grand mérite pour garder le sourire malgré tous les coups qu'elle a reçu pour l'obliger à porter le voile.

Bravo à gap pour leur ouverture d’esprit

8Article précédentL'écrivain britannique V.S. Naipaul, peintre du déracinement
8Article suivantErdogan voit dans la chute de la livre un "complot politique" contre la Turquie