Pas de résultats.

L’Espagne veut que l’Europe reconnaisse un Etat de Palestine indépendant

i24NEWS

3 min
Pro-Palestine activists celebrated the cancellation of the friendly football match between Israel and Argentina in Jerusalem ahead of the World Cup 2018 in Russia
PAU BARRENA (AFP)Pro-Palestine activists celebrated the cancellation of the friendly football match between Israel and Argentina in Jerusalem ahead of the World Cup 2018 in Russia

Le gouvernement espagnol va appuyer une initiative demandant à l’Europe de reconnaître la Palestine en tant qu’Etat indépendant, a déclaré jeudi le ministre espagnol des Affaires étrangères.

Ce denier a indiqué que si son appel n’était pas écouté, Madrid envisagerait une reconnaissance de la Palestine à l’échelle espagnole uniquement.

Si "l'UE n'est pas en mesure de parvenir à une décision unanime, chacun fera son propre choix", a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères espagnol, Josep Borrell, lors d'une conférence des dirigeants de l'Union européenne en Autriche.

Il a ajouté que l’option espagnole de reconnaissance individuelle de la Palestine était "sur la table", précisant qu'il lancerait un processus de consultation "intensif" avec ses homologues afin d'établir un calendrier pour parvenir à une position commune sur le sujet.

Frederick FLORIN (AFP/File)
Frederick FLORIN (AFP/File)Spain's new foreign minister Josep Borrell is a former president of the European Parliament and opponent of Catalan separatism

Selon l'Autorité palestinienne, 139 pays reconnaissent la Palestine.

L'Union européenne est en désaccord au sujet d'une initiative unilatérale de ce type.

La position officielle de l'UE est le soutien à une solution à deux États, dont les détails seront décidés par le biais de négociations entre les parties.

Pressions de la gauche espagnole

En Espagne, il a été récemment rapporté que des partis de gauche exerçaient de fortes pressions sur le Premier ministre Pedro Sanchez pour qu’ils reconnaissent un État palestinien.

Selon ces informations, certains Espagnols affirment qu’une telle mesure pourrait conduire Israël à reconnaître une Catalogne indépendante. Mais en 2017, le gouvernement de Madrid a demandé à l’Etat hébreu d’officiellement annoncer qu'il ne reconnaîtrait pas la Catalogne.

Israël a refusé de soutenir l'une ou l'autre des parties, qualifiant le conflit de "problème européen interne".

Début janvier, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a appelé l'Union européenne à reconnaître un État palestinien à l'intérieur des frontières de 1967.