Quantcast i24NEWS - Sécurité: "Collomb a été lucide au moment de son départ" (S. Chenu à i24NEWS)

Sécurité: "Collomb a été lucide au moment de son départ" (S. Chenu à i24NEWS)

Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Rassemblement national dans "Conversations avec Anna Cabana" le 11.10.2018
i24NEWS

"Les propos de Collomb au moment de son départ sont un aveu d'échec", a déclaré jeudi soir Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Rassemblement national dans "Conversations avec Anna Cabana".

Evoquant le nouveau remaniement tant attendu par les Français après la démission du ministre de l'Intérieur, Sébastien Chenu affirme qu'"un an après l'élection d'Emmanuel Macron, il n y a pas grand monde qui monte dans la voiture pour se précipiter droit dans le mur".

Le député fait état d'un bilan "catastrophique" de l'ex-ministre dans lequel "insécurité et immigration ont augmenté".

"Aujourd'hui on vit côte à côte, je crains que demain on vive face à face", avait alerté M. Collomb à l’occasion de la passation de pouvoir le mercredi 3 octobre.

"C'est dommage qu'il soit lucide au moment où il part, j'aurais aimé un Gérard Collomb lucide, efficace et combatif en poste. Le diagnostic est effarant," a-t-il affirmé à i24NEWS.

STEPHANE DE SAKUTIN (AFP/Archives)

Le porte-parole du mouvement d'opposition a appelé M. Collomb à rejoindre son mouvement.

"Mais rejoignez-nous ! ça fait combien d'années que nous disons que ce qui se passent dans les banlieues est une poudrière, qu'il y a des quartiers où la République n'existe plus, que nos forces de l'ordre sont au bout du rouleau?," a souligné le député du Nord.

"Dire tout ça quand on part n'a que peu d'intérêt et constitue un aveu d'échec," a-t-il estimé.

Selon M. Chenu, Gérard Collomb ne souhaite plus "cautionner" la situation en exposant la réalité de ce qu'il a perçu à l'intérieur du ministère.

"Cette démission reflète un désaccord politique profond, la situation est grave et il n'a pas eu les moyens de mener une politique à la hauteur de cette gravité", a-t-il soutenu.

"Beaucoup de piliers de la Macronie s'écroulent parcequ'ils sortent de la secte et ouvrent les yeux. Macron emmène les Français droit dans le mur", a-t-il ajouté.

Le gouvernement français restera en sursis au moins jusqu'à samedi, l'exécutif n'ayant toujours pas nommé de nouveau ministre de l'Intérieur depuis le 3 octobre, un délai particulièrement long, qui illustre la difficulté pour Emmanuel Macron de gouverner sans le soutien d'un parti ancien et implanté.

"Ils y aura des entrants, des sortants et certains changeront de job à l'intérieur du gouvernement" avec aussi de possibles "changements de périmètre" et "redécoupages de portefeuilles", a annoncé l'Elysée.

Pour visionner l'intégralité de l'intervention de Sébastien Chenu

Commentaires

(3)

Voilà un grand et très grave sujet pour Lucet au lieu d’aller sous traiter a des gauchistes extrêmes des vidéos faussées sur Le conflit à Gaza....

Pauvre france en chute dans tout les domaines

Pauvre France macronienne un cirque l’Élysée mais uniquement qu’avec des clowns

8Article précédentParis: manifestation contre la diffusion d'un reportage sur la jeunesse de Gaza
8Article suivantDéfaillance du Soyouz: retour dans l'espace au printemps 2019 pour les deux astronautes