Quantcast i24NEWS - Irlande: le Sénat vote une loi anti-implantations

Irlande: le Sénat vote une loi anti-implantations

Palestinian farmer Muna al-Taneeb, from the West Bank, with Irish senator Frances Black outside Leinster House on Wednesday, July 11, 2018, in Dublin. Palestinian farmers handed over a symbolic olive tree to show support for the Occupied Territories Bill
Crispin Rodwell/AP Images for Avaaz

La Chambre haute du Parlement irlandais a adopté mercredi un texte de loi visant à interdire l’importation et la vente de produits fabriqués dans les villes israéliennes de Cisjordanie, de la partie orientale de Jérusalem (Jérusalem-Est) et du plateau du Golan.

Le projet de loi 2018, intitulé Dáil Éireann, a été confié à la Chambre basse, où il devra passer cinq sessions de débats supplémentaires avant l'obtention de la signature du président.

"Incroyable – le projet de loi sur les Territoires occupés a passé toutes les étapes au Seanad Éireann! L’Irlande peut être le premiers pays de l’UE à mettre fin au commerce illégal des produits des implantations", a tweeté la sénatrice indépendante Frances Black.

"Il passe maintenant au Dáil et avec un tel soutien, nous ferons de ce texte vital une loi"," a-t-elle poursuivi.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien Emmanuel Nahshon a immédiatement réagi à la mesure.

"Vraiment incroyable – le Sénat irlandais vient d’approuver une initiative de boycott haineux contre une nation amie", a-t-il répondu à Black. "Cela n’aidera pas les Palestiniens et ne fera que faire reculer leurs dirigeants des négociations."

"Le Sénat irlandais (Seanad Éireann) a choisi d’accorder au texte de loi anti-Israël le plus extrême d’Europe. Cela n’aidera aucun Palestinien et va jusqu’à nier le lien historique entre le peuple d’Israël et le lieu de naissance du peuple juif," a affirmé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le projet de loi ne fait pas référence à Israël ni aux Palestiniens, mais interdit l'importation de biens et de services en provenance des implantations "condamnées par l'Irlande et l'Union européenne" en tant qu'"avant-postes illégaux en territoire occupé".

"Le projet de loi vise à interdire l’importation et la vente de biens, de services et de ressources naturelles provenant des implantations illégales dans les territoires occupés", a déclaré Mme Black dans un communiqué publié le 25 juin sur son site internet.

"De telles implantations sont illégales en vertu du droit international humanitaire et du droit intérieur irlandais, et entraînent des violations des droits de l’homme sur le terrain. Malgré cela, l’Irlande fournit un soutien économique continu par le biais du commerce des produits des implantations."

"C'est un projet de loi qui utilise de manière sélective les décisions des tribunaux internationaux pour discriminer uniquement Israël et exclure tous les autres cas de territoires contestés" a contesté le ministère mercredi.

L'Irlande est, depuis longtemps, l’un des pays d'Europe les plus farouchement opposé à Israël.

Commentaires

(6)

Dommage beau pays l Irlande tout vert et comme la Provence ils ont un point commun 300 jours de soleil pour la Provence et 300 jours de pluie pour pour l Irlande un pays à ne pas y vivre ni pour son climat et encore moins pour leurs personnages detestables

L erreur est humaine !!!

L’Irlande n’a qu’à les recevoir ils ont l’avantage de manger peu et de se reproduire à grande vitesse,

les vrais irlandais sous aux usa

Bravo l’Irlande. Bravo pour votre soutient à une cause juste.

C est ça la vraie democratie

8Article précédentAttentats du 13-Novembre: 2 suspects de la cellule djihadiste franco-belge mis en examen
8Article suivantFrance/"Gilets jaunes": des "moyens exceptionnels" mobilisés samedi (Philippe)