Quantcast i24NEWS - Italie: un mouvement de panique fait six morts dans une discothèque

Italie: un mouvement de panique fait six morts dans une discothèque

This handout picture taken and released y the Italian fire and rescue service shows emergency personnel treating victims after the stampede in Corinaldo
Handout (Vigili del Fuoco/AFP)

Six personnes sont mortes écrasées et des dizaines d'autres ont été blessées dans la nuit de vendredi à samedi dans un mouvement de panique parmi des centaines de jeunes réunis pour un concert de rap dans une discothèque à Corinaldo, près d'Ancône en Italie.

"Peut-être à cause de la dispersion d'une substance irritante, les jeunes ont fui en se marchant les uns sur les autres. Malheureusement, six sont décédés et il y a des dizaines de blessés", ont annoncé les pompiers italiens sur Twitter.

Le drame s'est déroulé vers 01h00 du matin (00h00 GMT). Dino Poggiali, commandant des pompiers d'Ancône, a fait état à la télévision de 14 blessés en "code rouge", le niveau d'urgence le plus élevé, dont "quelques-uns plus graves que les autres", et 40 blessés en "code jaune", le niveau d'urgence intermédiaire.

Selon les médias, les six personnes décédées sont cinq mineurs - trois filles et deux garçons - et une adulte, une femme qui était venue accompagner sa fille au concert. Dans la matinée, le pronostic vital était encore engagé pour sept blessés.

"On ne peut pas mourir ainsi à 15 ans", a commenté le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, en prenant l'engagement de "trouver les responsables de ces six vies brisées, ceux qui ont par méchanceté, stupidité ou avidité transformé une soirée de fête en tragédie". 

Il a aussi annoncé une minute de silence lors de la grande manifestation de son parti la Ligue (extrême droite) en fin de matinée à Rome et qu'il espérait pouvoir se rendre sur place dans la journée.

Il y avait environ un millier de personnes - probablement plus que la capacité autorisée de la salle selon les médias -, dont beaucoup d'adolescents, dans la discothèque Lanterna Azzurra (Lanterne bleue), dans une zone rurale proche de la côte adriatique, dans le centre de l'Italie.

Tous étaient venus écouter un concert de Sfera Ebbasta, un rappeur très populaire parmi les jeunes, surnommé le "roi de la trap", une forme de rap au rythme lent.

"Je suis profondément attristé par ce qui s'est passé", a réagi le rappeur sur Instagram. "Je voudrais juste demander à chacun de réfléchir à quel point il peut être dangereux et stupide d'utiliser du spray irritant dans une discothèque", a-t-il dit, annonçant avoir annulé ses prochains engagements promotionnels.

Le pape François a indiqué qu'il prierait pour "les enfants et la mère qui sont morts la nuit dernière (...) ainsi que pour les blessés".

Commentaires

(0)
8Article précédentYémen: les rebelles ne sont "pas sérieux" dans la recherche de la paix (gouvernement)
8Article suivantAprès une nouvelle mobilisation des "gilets jaunes", annonces de Macron attendues