Quantcast i24NEWS - Berlusconi et Poutine en Crimée pour boire du vin

Berlusconi et Poutine en Crimée pour boire du vin

Russian President Vladimir Putin (R) and Italy's former Prime Minister Silvio Berlusconi (2nd L) visit the Bakhchisaray Historical and Cultural Preserve in Bakhchisaray outside Sevastopol, Crimea on September 12, 2015.
AFP
Il Cavaliere a toujours soutenu la position russe dans la crise ukrainienne, dénonçant les sanctions de l'UE

Silvio Berlusconi a retrouvé vendredi son ami de longue date Vladimir Poutine pour boire du vin et rendre hommage aux soldats italiens morts à la fin du XIXe siècle pendant la guerre de Crimée, cette péninsule ukrainienne annexée en 2014 par la Russie.

Il s'agit de la première visite d'un ancien chef de gouvernement européen sur ce territoire dont l'annexion par Moscou avait déclenché une série de sanctions de l'Union européenne (UE) contre la Russie. Bruxelles a notamment décrété des sanctions interdisant les activités touristiques en Crimée.

L'ex-Premier ministre italien s'est ainsi rendu dans les caves de Massandra, légendaire producteur de vin de Crimée depuis l'époque tsariste et devenu l'an dernier propriété d'entreprises publiques russes.

Accompagné de M. Poutine et du Premier ministre de Crimée Sergueï Axionov, Silvio Berlusconi a déposé une gerbe de roses rouges au pied d'un monument dédié à la mémoire des soldats italiens tués pendant la guerre de Crimée, de 1853 à 1856.

"Si vous le souhaitez, nous pouvons construire ici un parc où chaque soldat aura sa propre stèle", a proposé le président russe, en jean et veste de costume. Vladimir Poutine a notamment proposé de demander au musée d'artillerie de Turin les noms des soldats italiens.

"Merci", a répondu en russe M. Berlusconi, âgé de 78 ans, en assurant qu'il allait s'en occuper "personnellement".

Pour la venue de M. Berlusconi, les conditions de sécurité ont été renforcées: une habitante a ainsi confié à l'AFP avoir vu des tireurs d'élite sur les toits avoisinants.

Selon Rossiïa 24, l'ancien chef du gouvernement italien a passé les deux journées précédentes à Sotchi, dans le sud de la Russie, où plusieurs dirigeants soviétiques et russes, de Staline à Poutine, partent en villégiature chaque été.

MM. Poutine et Berlusconi entretiennent une solide amitié. En juin, le chef de l'Etat russe avait rendu visite à M. Berlusconi dans sa résidence romaine.

Fin juillet, ce dernier avait affirmé que le président russe voulait en faire son ministre de l'Économie et lui accorder la nationalité russe, selon des propos cités par le quotidien La Stampa.

Le Cavalerie a toujours soutenu la position russe dans la crise ukrainienne, dénonçant les sanctions prises par l'UE contre Moscou, y voyant "un retour à la guerre froide".

(AFP)

Commentaires

(0)
8Article précédentLa police slovène disperse des migrants avec des gaz lacrymogènes à la frontière
8Article suivantLa fête de la bière s'ouvre à Munich en plein afflux de réfugiés