Quantcast i24NEWS - Esplanade des Mosquées: Le militant juif Yehuda Glick revient prier sur le site

Esplanade des Mosquées: Le militant juif Yehuda Glick revient prier sur le site

Vue aérienne du mont du Temple (esplanade des Mosquées pour les Musulmans) et du Mur des Lamentations (Kotel)
DR
Le ministre des lieux saints de la Jordanie a affirmé que le pays contrôlera les caméras de surveillance

L'israélien Yehuda Glick s'est rendu mardi sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem pour la première fois depuis une tentative d'assassinat contre lui en octobre 2014 pour son engagement en faveur du droit des juifs à prier sur le site, a indiqué la police.

Yehuda Glick, âgé de 50 ans "a effectué mardi matin en toute légalité une visite sur le mont du Temple qui s'est déroulée sans incident", a indiqué une porte-parole de la police. 

Yehuda Glick, rabbin israélo-américain, est la figure la plus connue de la revendication de certains juifs qui réclament le droit à prier sur l’esplanade des Mosquées. Cette revendication est une source de tensions majeure avec les musulmans palestiniens.

Pas de négociations sur les caméras

Le ministre des Waqfs, des affaires islamiques et des lieux saints de la Jordanie, le Dr Hail Abd Hafidh Daoud, a réfuté mari les informations publiées dans la presse israélienne au sujet des progrès faits dans les négociations entre les deux pays à propos des caméras de surveillance sur le Mont du Temple. Hail Daoud affirme que ces négociations n'ont jamais eu lieu, rapporte mardi le Jerusalem Post.

Dans une interview publiée sur le quotidien jordanien Ad-Dustour, Hail a déclaré que les informations sur les négociations israélo-jordanienne manquent de crédibilité. "Il n'y a pas de négociations entre nous et les Israéliens sur cette question", a-t-il déclaré.

"La Jordanie aura encore l'autorité sur l'installation de caméras de surveillance, leurs transmissions et les inspections, en raison de son rôle particulier en tant que défenseur d'Al-Aqsa," a-t-il ajouté.

Daoud a souligné que la Jordanie, et non Israël, avait demandé d'installer des caméras de surveillance sur le Mont du Temple sous contrôle jordanien pour "défendre al-Aqsa et informer des violations israéliennes sur les droits religieux".

Le journal Ha'aretz avait rapporté lundi que des progrès avaient été réalisés dans les négociations israélo-jordanienne sur la question des caméras de surveillance sur le Mont du Temple. Selon le journal, la Jordanie et Israël ont convenu d'installer des caméras dans les principaux lieux extérieurs mais pas à l'intérieur des mosquées comme Israël l'exigeait.

En octobre derrnier, après un mois de tensions et d'incidents violents autour du mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait rencontré à Berlin le secrétaire d'Etat américain John Kerry dans une tentative de trouver une solution pour rétablir le calme.

Netanyahou avait indiqué que les Jordaniens avaient déjà proposé de placer des caméras de surveillance sur le mont du Temple pour vérifier que les sites musulmans ne sont pas endommagés et que le statu quo soit bien respecté. Netanyahou avait à l'époque indiqué à Kerry que cette proposition l'intéressait.

(avec AFP)

Commentaires

(0)
8Article précédentAfghanistan: HRW qualifie les tests de virginité d'"agression sexuelle"
8Article suivantEn Syrie, Alep goûte à la paix mais meurt de soif