Le Hezbollah se prépare à sa guerre la "plus importante" contre Israël

i24NEWS

4 min
Hezbollah fighters during a rally
TwitterHezbollah fighters during a rally

Des responsables américains ont averti Beyrouth qu'Israël pourrait déclencher une guerre contre son voisin

Le Hezbollah estime qu'il sera en mesure de mener une guerre future sur le territoire israélien, selon un article publié jeudi dans le magazine Foreign Affairs citant des "sources proches du parti".

"Ça ne ressemblera pas du tout à la guerre de 2006", a déclaré une source au journaliste libanais Nour Samaha. Une autre source a indiqué que la "plus grande préoccupation (actuelle) d'Israël est l'expérience acquise par le Hezbollah en Syrie, car il maîtrise maintenant non seulement la pratique de la défensive mais aussi de l'offensive".

Alors que plus de 1.000 combattants du Hezbollah sont morts dans le bourbier syrien, Samaha note que la campagne militaire du groupe signifie qu'"il a également acquis un niveau d'expérience tactique et des armes qui en font une force beaucoup plus menaçante".

Une source anonyme a indiqué à Samaha que les combats en Syrie ont conduit le Hezbollah "à développer une structure sophistiquée de commandement et de contrôle, y compris des réseaux de télécommunications de pointe, l'utilisation de drones pour la reconnaissance et la capacité de maintenir une longue ligne d'approvisionnement", que le groupe terroriste chiite espère pouvoir utiliser efficacement contre Israël.

Les armes de l'arsenal du Hezbollah ont été également révélées selon Samaha. Le groupe possède désormais des "missiles balistiques tactiques, des missiles Scud, des missiles iraniens Fateh-110 et des missiles M-600, une version syrienne modifiée du Fateh-110".

Jeffrey White, un analyste de la défense à l'Institut pour la politique au Proche-Orient à Washington, a été cité par Foreign Affairs déclarant que le Hezbollah peut maintenant utiliser des munitions guidées pour frapper des cibles en Israël avec précision, " y compris des postes de commandement, des aérodromes et les principales cibles économiques".

Cette capacité présumée a été récemment vantée par Hassan Nasrallah, notamment comme pouvant frapper l'usine chimique de Haïfa ce qui engendrait la mort de milliers de personnes.

De plus, Jeffrey White a déclaré que le groupe possède apparemment des systèmes de défense aérienne sophistiqués et des missiles de croisière navals qui pourraient cibler les forces de l'air et les plates-formes pétrolières israéliennes.

Samaha réitère que le Hezbollah ne cherche pas une guerre imminente en partie à cause de la situation politique instable au Liban.

Néanmoins, il souligne que l'instabilité à la frontière entre les deux pays et les attaques récentes comme celle de Shebba en janvier témoignent de l'existence d'une zone à risque qui pourrait se transformer en une future poudrière.

Un journal libanais affilié à la milice chiite Hezbollah a par ailleurs rapporté samedi que des responsables américains ont averti Beyrouth qu'Israël envisagerait de déclencher une guerre contre son voisin du nord, selon le Jerusalem Post.

Le journal libanais Al Akhbar indique que les Américains auraient recommandé aux Libanais de "ne donner à Israël aucun prétexte pour déclencher une guerre".

Le journal indique que des responsables américains ont été informés par leurs homologues israéliens que Jérusalem serait prêt à commencer une guerre, en particulier à la lumière des changements stratégiques engendrés par les positions de l'Arabie Saoudite dans la région.

Cet article a reçu 0 commentaires