Quantcast i24NEWS - Iran: des particules d'uranium probablement liées à un programme nucléaire passé

Iran: des particules d'uranium probablement liées à un programme nucléaire passé

This satellite image shows Iran's secretive Parchin facility, on August 13, 2004
Ho (DigitalGlobe/ISIS/AFP/File)
Les enquêteurs de l'AIEA ont trouvé en 2015 des traces d'uranium dans les installations de Parchin

Les particules d'uranium découvertes l'année dernière sur le site militaire de la base secrète iranienne de Parchin étaient probablement liées au programme d'armes nucléaires passé du pays, ont déclaré des responsables américains au Wall Street Journal.

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a confirmé en 2015 des soupçons selon lesquels l'Iran aurait développé un programme en vue de la conception d'armes nucléaires jusqu'en 2003 et aurait mené des recherches sporadiques sur ces armes avant de cesser toute activité connexe en 2009.

Les enquêteurs ont trouvé des traces d'uranium dans les installations de Parchin, au sud-est de Téhéran, établissant la première preuve physique - en plus d'images et de documents obtenus grâce aux satellites – confirmant l'accusation selon laquelle l'Iran aurait cherché à développer une bombe nucléaire sur le site.

En réponse l'Iran avait nié l'existence d'un tel programme et avait déclaré qu'il n'avait jamais existé, mettant ainsi fin à l'enquête de l'AIEA.

Un rapport publié en décembre 2015 concluait toutefois qu'"une gamme d'activités pertinentes pour le développement d'un dispositif nucléaire a été menée en Iran avant la fin de l'année 2003 et que certaines activités ont eu lieu après 2003".

A l'époque, l'administration Obama n'avait fait aucun commentaire au sujet des résultats dévoilés dans le rapport mais le département d'Etat avait laissé entendre que ce dernier confirmait "les conclusions auxquelles était déjà parvenue l'administration".

"L'hypothèse du gouvernement était qu'il existait des expériences liées aux armes nucléaires (sur le site). Les preuves étaient, techniquement, peu concluantes mais l'administration estimait qu'il existait d'autres informations qui confirmaient une activité ayant trait aux armes (à Parchin)", a déclaré au WSJ Robert Einhorn, un ancien négociateur avec l'Iran de l'administration Obama et actuel expert nucléaire pour l'institution Brookings. 

Un porte-parole du gouvernement iranien a démenti samedi que de l'uranium avait été trouvé à Parchin et a déclaré que dans un rapport publié en 2005 par l'AIEA, l'agence indiquait qu'elle n'avait trouvé aucune "activités inhabituelles" dans la base.

L'agence de surveillance nucléaire de l'ONU soupçonne l'Iran depuis une dizaine d'années d'effectuer des tests à Parchin en vue de développer un armement nucléaire. L'Agence internationale pour l'énergie atomique veut contrôler ce site depuis 2005, mais l'Iran n'a toujours pas accordé l'accès à ses agents.

Commentaires

(0)
8Article précédentIran: les autorités déjouent "le plus gros complot terroriste" ayant visé Téhéran (médias)
8Article suivantBahreïn retire sa nationalité au plus haut dignitaire chiite