Cisjordanie: un détenu battu à mort par la sécurité palestinienne

i24NEWS - AFP

2 min
Palestinian security forces arrive in the West Bank city of Nablus on December 2, 2013
Jaafar Ashtiyeh (AFP/File)Palestinian security forces arrive in the West Bank city of Nablus on December 2, 2013

Le Hamas a dénoncé une "exécution" qui "montre la nature sanguinaire" des services de sécurité de l'AP

Un haut responsable a indiqué mardi qu'un Palestinien soupçonné d'être le principal responsable de la mort de deux policiers a été battu à mort par les forces de sécurité palestiniennes au cours de sa détention à Naplouse en Cisjordanie.

Ahmed Halawa a été arrêté dans la nuit de lundi à mardi, emmené à la prison de Naplouse (nord) et sévèrement battu par les forces de sécurité, a rapporté le gouverneur de Naplouse, Akram Rajoub, auprès de l'agence officielle palestinienne Wafa.

"Il a perdu conscience puis a succombé à ses blessures", a-t-il déclaré.

Ahmed Halawa était soupçonné d'être à la tête d'une bande que les policiers avaient affrontée la semaine passée lors d'une opération de saisie d'armes. Les deux policiers ont été tués et deux des membres de la bande avaient ensuite été abattus.

La police palestinienne a mené ces derniers mois de nombreux raids, notamment dans le nord de la Cisjordanie. Elle affirme vouloir reprendre les armes circulant de façon illégale, un stock imposant hérité notamment de la deuxième Intifada, le soulèvement palestinien de 2000-2005.

L'armée israélienne et le Shin Bet ont également effectué la saisie de 29 ateliers d'armes et de plus de 300 armes à feu en Cisjordanie, tandis que plus de 140 suspects ont été arrêtés depuis début 2016.

La mort d'Ahmed Halawa jette une nouvelle ombre sur la réputation des forces de sécurité palestiniennes. Amnesty International les a accusées de régulièrement maltraiter les prisonniers et de se livrer en toute impunité à des actes de torture.

"Nous allons examiner cet incident et en tirer les leçons", a déclaré le gouverneur de Naplouse au sujet de la mort du détenu.

Le Hamas islamiste, à couteaux tirés avec l'Autorité palestinienne, a dénoncé une "exécution" qui "montre la nature sanguinaire des services de sécurité de l'Autorité palestinienne".

Cet article a reçu 1 commentaires