Quantcast i24NEWS - L'Iran accuse de nouveau Israël d'avoir assassiné ses scientifiques nucléaires

L'Iran accuse de nouveau Israël d'avoir assassiné ses scientifiques nucléaires

L'ambassadeur d'Iran à l'AIEA Reza Najafi lors d'une réunion des gouverneurs au siège de l'agence internationale à Vienne, en Autriche le 2 juin 2014
SAMUEL KUBANI (AFP/Archives)
L'ambassadeur iranien à l'AIEA a visé Israël pour son refus d'adhérer aux traités nucléaires internationaux

L'ambassadeur iranien auprès de l'agence atomique des Nations Unies a accusé Israël d'avoir employé des "terroristes" pour assassiner plusieurs scientifiques nucléaires ces dernières années, ont rapporté vendredi des médias iraniens.

A l'occasion d'une réunion du Conseil des gouverneurs de l'AIEA, Reza Najafi a également critiqué Israël pour son refus d'adhérer aux traités nucléaires internationaux, et la communauté internationale pour sa non-condamnation de l'Etat hébreu.

"Alors que des scientifiques nucléaires dans tout le Moyen-Orient ont été assassinés par des terroristes employés par Israël, les experts nucléaires de ce régime sont autorisés à accéder à des installations nucléaires de certains pays", a-t-il affirmé.

"Malheureusement, le régime sioniste a ignoré les demandes légitimes de la communauté internationale au cours des dernières années, bénéficié du soutien aveugle de certains pays occidentaux, enfreint toutes les lois et règlements internationaux, et fait avancer son dangereux programme nucléaire militaire", a ajouté Najafi.

Au moins quatre scientifiques iraniens ont été assassinés entre 2010 et 2012.

Téhéran affirme régulièrement que les services secrets israéliens ont fomenté ces assassinats dans le cadre d'une campagne visant à saboter son programme nucléaire controversé.

Israël, de son côté a toujours refusé de confirmer ou de démentir ces accusations, bien que des responsables à Jérusalem aient laissé entendre à plusieurs reprises que l'Etat hébreu avait entrepris des opérations de sabotage contre l'Iran.

Les dirigeants iraniens accusent généralement Israël et les Etats-Unis d'être responsables de tels attentats. Ils leur avaient également imputé la responsabilité d'une attaque informatique par le virus Stuxnet qui semble avoir perturbé les activités d'enrichissement en 2010.

Jusqu'à présent, les résolutions de l'ONU proposées par les Etats arabes visant à faire pression sur Israël dans le domaine de la transparence nucléaire n'ont pas abouti.

Depuis les années 1950, reste ambiguë sur ses capacités nucléaires, bien que celles-ci soient estimées à 660 kilogrammes de plutonium et 115 têtes nucléaires, selon l'institut américain de Science et de Sécurité internationale.

Commentaires

(3)

combien en reste-t-il ?

tout un article pour seulement quatre "scientifiques" ? quelle perte de temps pour celui qui l'a écrit, et plus encore pour ceux qui le lisent.

L'assassinat ne dérange pas certain lecteurs ... et après ils jouent les moralisateurs dans leurs commentaires. Bravo.

8Article précédentYémen: 20 civils et 6 rebelles tués dans une frappe de la coalition arabe
8Article suivantSyrie: près de 300 familles de combattants du groupe EI ont quitté Raqa (OSDH)