Quantcast i24NEWS - Pour Israël, la charte amendée du Hamas est "un simple coup de publicité"

Pour Israël, la charte amendée du Hamas est "un simple coup de publicité"

A member of Hamas's military wing takes part in a rally in Gaza City on December 14, 2016, marking the movement's 29th anniversary
MAHMUD HAMS (AFP/File)
Le Hamas doit dévoiler un nouveau document, un texte qui était inchangé depuis près de 30 ans

Le bureau du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré lundi que la charte amendée qui doit être dévoilée par le Hamas était une tentative de présenter une fausse image de l'organisation terroriste au monde.

"Nous voyons que le Hamas continue d'investir toutes ses ressources non seulement dans la préparation de la guerre, mais aussi dans l'éducation des enfants de Gaza pour détruire Israël", a déclaré le Premier ministre dans un communiqué.

Le ministre de la sécurité publique, Gilad Erdan, a pour sa part déclaré que le document était "un simple coup de publicité" visant à obtenir une légitimité internationale alors que l'organisation continue de perpétuer le terrorisme, l'incitation à la violence et le refus de reconnaître le droit d'Israël d'exister.

"La communauté internationale ne doit pas considérer la charte du Hamas comme un changement de politique pour le mouvement qui, en réalité, travaille tous les jours à l'assassinat des Juifs et des Israéliens tout en exploitant la population civile de Gaza comme bouclier humain", a déclaré M. Erdan.

Le Hamas doit dévoiler un nouveau document, un texte qui était inchangé depuis près de 30 ans et est désormais plus "modéré", assurent ses dirigeants, notamment par la reconnaissance des frontières de 1967 et l'insistance sur le caractère "politique" et non religieux du conflit avec Israël.

La nouvelle version de ce document rédigé à la création du Hamas est discutée "depuis quatre ans", a déclaré Bassem Naïm, haut cadre dans la bande de Gaza du mouvement islamiste qui se présente comme le fer de lance de la "résistance palestinienne à l'occupation israélienne" et qui a combattu Israël à trois reprises à Gaza depuis 2008.

Au terme de ces négociations, un nouveau document a été mis au point et il s'ajoute à la charte originelle datant de 1988 mais qui ne sera pas abandonnée.

La principale modification est la reconnaissance de l'Etat de Palestine dans les frontières de 1967. La charte énoncera clairement comme objectif l'instauration d'un "Etat de Palestine souverain avec pour capitale Jérusalem dans les frontières de 1967" ; selon un haut responsable.

La charte amendée sera dévoilée à Doha avant l'annonce du vainqueur des élections internes pour remplacer Khaled Mechaal, chef du mouvement exilé au Qatar. Ismaïl Haniyeh, ancien chef du Hamas à Gaza, est pressenti pour lui succéder.

Le texte insiste sur le fait que le conflit avec Israël est "politique et non religieux" et modifie en autre les références historiques du Hamas.

Commentaires

(0)
8Article précédentL'Iran et Israël grands vainqueurs du chaos au Moyen-Orient (Ligue arabe)
8Article suivantLe Hamas pour un Etat dans les frontières de 1967, sans reconnaissance d’Israël