Quantcast i24NEWS - Le nouveau chef du Hamas supporte la grève de la faim lancée par Barghouti

Le nouveau chef du Hamas supporte la grève de la faim lancée par Barghouti

Khaled Mechaal et Ismael Haniyeh (Montage)
i24NEWS
Ismaïl Haniyeh, 54 ans, a été élu samedi à la tête du bureau politique du Hamas, rival historique du Fatah

Le nouveau chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a apporté lundi son soutien aux centaines de détenus palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes, lors de ses premières déclarations publiques depuis son élection à la tête du mouvement islamiste.

Haniyeh a déclaré être aux côtés des grévistes de la faim lors d'une visite dans une tente dressée sur une place de la ville de Gaza en solidarité avec les détenus.

"Cette visite est un message adressé aux héroïques prisonniers pour leur dire que leur cause est et restera l'une des plus hautes priorités", a affirmé le leader islamiste.

"Votre liberté est un devoir national et il y va de votre dignité comme de la nôtre", a-t-il précisé.

Grève de la faim des prisonniers palestiniens

Des centaines de détenus palestiniens, 860 selon les autorités israéliennes, 1.500 selon les responsables palestiniens, observent une grève de la faim depuis le 17 avril pour réclamer des visites familiales et médicales et des conditions de détention plus dignes.

La grève a été menée par Marwan Barghouti, un membre du Fatah, rival politique du Hamas.

TAL COHEN (AFP/File)

Les services pénitentiaires israéliens avaient dévoilé dimanche une vidéo montrant Barghouti manger dans sa cellule.

La femme de Barghouti et d'autres responsables palestiniens ont accusé la vidéo d'être un faux et ont dénoncé une tentative de briser l'action des grévistes de la faim.

Fadwa Barghouti a déclaré à i24NEWS que la vidéo est ancienne et a été utilisée comme "outil de l'occupation" pour rompre le moral des prisonniers.

Elle a insisté sur le fait que les autorités israéliennes cachaient des informations sur les prisonniers et déclaré que les services pénitentiaires israéliens empêchaient les avocats et les membres de leur famille de rendre visite à son mari.

Elle a ajouté, par ailleurs, qu'elle ne connaissait aucun détail sur son état actuel.

Nouveau leader du Hamas, rival historique du Fatah

Succédant à Khaled Mechaal, Ismaïl Haniyeh, 54 ans, a été élu samedi à la tête du bureau politique du Hamas, au pouvoir dans de la bande de Gaza depuis 2007, considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis ou l'Union européenne.

Contrairement à Mechaal, qui vit en exil au Qatar, Haniyeh devrait rester dans la bande de Gaza.

Le Hamas est en conflit ouvert avec l'Autorité palestinienne, reconnue par la communauté internationale quant à elle et basée en Cisjordanie, à quelques dizaines de km de Gaza.

Commentaires

(2)

De plus, par solidarité, il va lui aussi faire une belle grève de la faim; surtout entre les repas!

Grève de la faim est alternative chez le tout-à-l'égoût (je l'appelle comme ça pour le désacraliser, moins problématique). Il ne mange que le matin, le midi et le soir. Jamais entre les repas, question de principe !

8Article précédentVers une zone de libre-échange entre la Turquie et les pays du Golfe
8Article suivantIsraël demande à Erdogan de ne pas "donner de leçons de morale" à sa démocratie