Quantcast i24NEWS - Crise/Golfe: Israël envisage la fermeture des bureaux d'Al-Jazeera à Jérusalem

Crise/Golfe: Israël envisage la fermeture des bureaux d'Al-Jazeera à Jérusalem

Executives at Qatar-based Al-Jazeera attend a welcome ceremony at the the English-language channel's newsroom in Doha on October 15, 2015,for their freed journalist Mohamed Fahmy after his release from Egyptian prisons
Faisal al-Tamimi (AFP/File)
Le chef des bureaux de la chaîne à Jérusalem appelle Israël à ne pas se comporter comme "une sombre dictature"

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou envisagerait la fermeture des bureaux de la chaîne qatarie Al-Jazeera situés à Jérusalem, rapporte le quotidien israélien Yedioth Ahronoth mardi.

Cette initiative intervient suite à la crise qui a débuté le 5 juin dans le Golfe avec l'annonce de la rupture des liens diplomatiques de plusieurs pays dont l'Arabie saoudite, les Emirats et l'Egypte avec le Qatar, accusé de soutenir le terrorisme.

Netanyahou a rencontré des membres du ministère des Affaires étrangères, des renseignements intérieurs (Shin Bet), du Bureau de presse du gouvernement et du ministère de la Défense lundi, pour discuter des différentes étapes visant à fermer les bureaux, indique le quotidien.

L'idée d'une éventuelle fermeture de la chaîne aurait été soulevée lors d'une réunion de la Knesset (Parlement) sur les stratégies d'Israël à l'égard de la bande de Gaza dirigée par le Hamas, dont Doha est l'un des principaux bailleurs de fonds.

Christof STACHE (AFP)

Au cours de cette réunion, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, aurait qualifié l'organe de presse qatarie de "machine d'incitation" qui diffuse une propagande comparable "à celle de l'Allemagne nazie ou de la Russie soviétique".

"Al-Jazeera n'est pas un média, ce n'est pas du journalisme. C'est une machine d'incitation. C'est une pure propagande, du pire acabit", a déclaré Lieberman, estimant par ailleurs qu'elle soutenait ouvertement l'Iran. "Vous ne verrez jamais un seul article contre l'Iran", a-t-il dit.

Lieberman a ajouté que toute décision visant à fermer les locaux d'Al-Jazeera devrait recevoir l'aval de la Cour suprême d'Israël, en raison du fait que les employés de la chaîne à Jérusalem sont des Arabes israéliens qui sont syndiqués et protégés par les droits des travailleurs israéliens.

Des accusations rejetées en bloc par Walid al-Omari, chef des bureaux de la chaîne à Jérusalem qui s'est défendu de toute propagande et a appelé Israël à ne pas se comporter comme une "sombre dictature", selon le site d'information Ynet.

FRANCK FIFE (AFP)

"Nous véhiculons de l'information (...) En Israël nous donnons la parole à des gens du gouvernement, de l'opposition, de la droite et de la gauche et même à des colons", a-t-il dit, jugeant cette potentielle fermeture "inacceptable".

"Al-Jazeera est un organe médiatique qui fonctionne légalement, en Israël et dans tous les pays du monde", a-t-il précisé, ajoutant que la chaîne avait déjà fait face à ce type de menaces et devrait se tourner vers la justice pour empêcher la fermeture de ses bureaux.

La chaîne qatarie est régulièrement accusée de partialité par les voisins de l'émirat, qui l'accusent de susciter des problèmes dans la région.

L'Arabie saoudite a annoncé mardi la fermeture de ses bureaux à Ryad.

Commentaires

(3)

Dans quels pays arabes trouve-t-on des bureaux de radios et de chaînes TV israéliennes ? Et ils se permettent de parler de "sombre dictature "!! Plus on leur en donne, plus ils en veulent .

eh bien, moins on leur donnera, plus on aura la paix.

Et i24 News. ? La où la l'extrême droite israélienne s'exprime sans complexe ?

8Article précédentCrise du Golfe: l'embargo aérien limité aux compagnies du Qatar (Emirats)
8Article suivantMise au ban du Qatar: Erdogan annonce un entretien France-Qatar-Turquie