Quantcast i24NEWS - Moyen-Orient: Erdogan et le roi de Jordanie veulent des négociations "sérieuses"

Moyen-Orient: Erdogan et le roi de Jordanie veulent des négociations "sérieuses"

Le roi Abdallah II de Jordanie
AFP
Ils ont rejeté "toute tentative de changement du statut juridique et historique de la mosquée Al-Aqsa"

Le roi Abdallah II de Jordanie et le président turc Recep Tayyip Erdogan ont appelé lundi à de nouvelles négociations de paix "sérieuses et efficaces" entre Israël et les Palestiniens, a indiqué une source officielle à Amman.

Au cours d'un entretien dans la capitale jordanienne, les deux dirigeants ont appelé à "la reprise de négociations sérieuses et efficaces entre les Palestiniens et Israël pour mettre fin au conflit, sur la base de la solution à deux Etats, garantissant la création d'un Etat palestinien indépendant dans les frontières de juin 1967 et Jérusalem-Est comme capitale".

"Les nouvelles négociations de paix doivent être menées selon un calendrier précis et fondées sur les résolutions internationales", ont-ils indiqué.

Les deux responsables ont également exprimé leur "rejet sans équivoque de toute tentative de changement du statut juridique et historique de la mosquée Al-Aqsa et de toute action israélienne unilatérale menaçant l'identité de Jérusalem-Est".

La Jordanie, seul pays arabe avec l'Egypte à avoir fait la paix avec Israël, est un acteur incontournable du conflit israélo-palestinien qui a connu en juillet un nouvel épisode de tensions à l'entrée du mont du Temple à Jérusalem.

JACK GUEZ (AFP/Archives)

De violents affrontements ont éclaté entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes après la mise en place de mesures de sécurité sur ce lieu sacré pour les juifs et les musulmans.

Les ministres égyptien, jordanien et palestinien des Affaires étrangères ont appelé samedi au Caire l'administration américaine à intensifier ses efforts pour relancer le processus de paix au Proche-Orient, en panne depuis des années.

Les efforts de paix entre Palestiniens et Israël sont gelés depuis l'échec d'une initiative américaine en avril 2014.

Dans un communiqué conjoint publié à l'issue d'une réunion de "coordination", les trois ministres ont dit "apprécier le rôle des Etats-Unis parvenir à la paix" entre Palestiniens et Israéliens, appelant toutefois l'administration américaine à "intensifier ses efforts dans la période à venir".

L'Autorité palestinienne avait fait savoir pour sa part qu'elle s'attend à ce que l'administration du président américain Donald Trump s'engage en faveur d'un accord de paix avant la fin du mois d'août.

Commentaires

(6)

l'un est fantasque, l'autre est fantoche. qu'ils réclament du sérieux me fait tousser de rire.

oui c'est sa ! jamais il n'y aura un Palestinien sa serait la fin d'Israël b.

Malgré tout le respect dû à son rang, il doit plutôt faire profil droit et être reconnaissant envers Israël, qui par sa victoire de 1967, lui enlevé le cancer qui lui pourrissait la vie, ce peuple inventé, quant au dictateur Ottoman il faut qu'il oublie ses fantasmes car, Israël est beaucoup plus fort que lui actuellement et il le sait très bien!

l'un devrait accueillir les pauvres palestiniens, ce sont les siens, l'autre rêve de restaurer son empire, gros impérialiste, super gros bourgeois.

Il n y aura aucun processus de paix car leurs exigences sont irréalistes et c est justement La le problème. Il peuvent fantasmer mais leur peuple en attendant crève de faim et ce n est pas demain l qu Israel changera la donne

Oslo ! Sombre nom pour tous les juifs qui aiment Israël.Depuis ces négociations les palestiniens poussent et fond ch...r Israël. Attention de ne pas recommencer ce serait mortel !

8Article précédentLe Hezbollah utilise des drones armés contre l'EI en Syrie
8Article suivantDoha dénonce les arrangements proposés par Ryad pour le transport des pèlerins