Quantcast i24NEWS - Echange de prisonniers: l'Egypte propose de nouvelles négociations Hamas-Israël

Echange de prisonniers: l'Egypte propose de nouvelles négociations Hamas-Israël

Oron Shaul (L), Hadar Goldin (C) and Avraham Mengistu(R)
Le plan des nouvelles négociations aurait été présenté au Hamas la semaine dernière au Caire

L'Égypte a proposé un nouveau plan pour relancer les négociations sur les échanges de prisonniers entre Israël et le Hamas, a annoncé jeudi le quotidien palestinien Al-Quds, citant des sources anonymes.

Selon le plan égyptien, Israël transmettrait 39 corps palestiniens, y compris ceux de 19 terroristes du Hamas au profit de l’organisation terroriste, en échange d'informations sur les corps de soldats israéliens et les civils retenus en otage à Gaza .


DEBAT : Quel prix à payer pour la libération... by i24news-fr

À la suite de l'échange de corps et d'informations, Israël libérerait 54 prisonniers palestiniens qui ont été arrêtés après leur remise en liberté dans le cadre de l'accord Shalit entre Israël et le Hamas en 2011.

Par la suite, Israël et le Hamas entreraient dans des négociations indirectes "sérieuses et réelles" sous les auspices de l'Égypte pour parvenir à un accord d’échange de prisonniers.

Le quotidien palestinien rapporte par ailleurs que les responsables égyptiens ont présenté le plan à une délégation du Hamas en visite au Caire la semaine dernière.

Dans le passé, Israël a déjà libéré des prisonniers en échange d'informations sur les otages israéliens détenus par le Hamas et d'autres groupes terroristes. En 2009, Israël a libéré 20 prisonniers en échange de séquences vidéo de Guilad Shalit, un soldat qui a été pris en otage par le Hamas en 2006.

Selon plusieurs sources, le Hamas tient en otage trois israéliens, passés à Gaza de leur propre gré: Avraham Mengistu, Hisham al-Sayed et Juma Ibrahim Abu Ghanima, dont la présence à Gaza n'a pas été confirmée. Le Hamas détient également les corps des soldats israéliens Oron Shaul et Hadar Goldin, morts au combat durant l'opération militaire Bordure protectrice menée en 2014.

Commentaires

(1)

Des informations en échange d'informations à niveau d'importance équivalent. Idem pour la proportionnalité des échanges de corps ou de prisonniers. Et si aucune info pour l'instant, mettre les prisonniers du Hamas hors de tout contact avec qui que ce soit et avec la copie exact du régime subit par guilat shalit. Il faut parler leur langage...

8Article précédentGaza: Israël veut déduire les frais d'électricité des taxes perçues pour l'AP
8Article suivant"C'est mon droit": le foot féminin gagne du terrain en Cisjordanie