Quantcast i24NEWS - Le président égyptien appelle les Palestiniens à s'unir et coexister avec Israël

Le président égyptien appelle les Palestiniens à s'unir et coexister avec Israël

Egypt's President Abdel Fattah al-Sisi addresses the General Assembly at UN headquarters on September 19, 2017. The Egyptian president met Israeli premier Benjamin Netanyahu publicly for the first time in New York to discuss Middle East peace after US Pre
Jewel SAMAD (AFP)
La veille se tenait la première rencontre publique entre le président al-Sissi et le PM Netanyahou

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a appelé mardi les Palestiniens à s'unir et "à être prêts à coexister" en paix avec Israël, lors de son discours à l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

Sortant de son texte initial, Abdel Fattah al-Sissi a indiqué qu'il voulait "dire au peuple palestinien qu'il était important de s'unir... pour dépasser les différences et être prêt à accepter une coexistence avec l'autre, avec les Israéliens, dans la paix et la sécurité".

Le dirigeant égyptien a fait un appel similaire aux Israéliens, soulignant que des décennies de paix israélo-égyptienne pouvaient être étendues aux Palestiniens "pour dépasser la barrière de la haine à jamais".

"Nous pouvons répéter cette expérience, cette avancée excellente une fois encore, ensemble avec la paix et la sécurité pour les citoyens palestiniens", a-t-il dit.

"Un Etat indépendant palestinien" avec Jérusalem-Est en capitale est "une précondition nécessaire pour que la région entière entre dans une nouvelle phase de stabilité et de développement", a également fait valoir le président égyptien.

Parlant au lendemain de son premier entretien officiel avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, en marge de l'Assemblée générale, le président Sissi a estimé qu'un accord de paix entre Israël et les Palestiniens était "une précondition nécessaire pour l'ensemble de la région", afin qu'elle puisse jouir d'un environnement stable.

Lors de son discours plus tôt dans la journée, devant un parterre de dirigeants politiques rassemblés à l'Assemblée générale, Benyamin Netanyahou avait assuré qu'Israël était engagé à aboutir à un accord de paix avec tous les pays arabes, mais aussi avec les Palestiniens, sans toutefois indiquer comment y parvenir.

i24NEWS

Netanyahou et al-Sissi se sont déjà rencontrés auparavant lors d’un sommet tenu secret à Aqaba (Jordanie) en février 2016 avec l'ancien secrétaire d'Etat américain John Kerry et le roi Abdallah II de Jordanie. Les deux dirigeants politiques se seraient également retrouvés quelques mois plus tard lors d’une réunion au Caire en avril 2016.

L'Egypte, ayant signé un traité de paix avec Israël en 1979, appelle régulièrement à reprendre les négociations de paix israélo-palestiniennes, gelées depuis 2014.

Le Caire a été dans le passé à la pointe des efforts pour rapprocher les mouvements palestiniens antagonistes du Fatah au pouvoir en Cisjordanie et du Hamas qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007.

Commentaires

(0)
8Article précédentIl faut "empêcher l'Iran de devenir la Corée du Nord du Moyen-Orient" (Eizenkot)
8Article suivantL'Arabie saoudite appelle le Kurdistan irakien à ne pas tenir de référendum