Liban: début lundi des consultations pour un nouveau gouvernement

i24NEWS - AFP

2 min
Lebanese President Michel Aoun attends a graduation ceremony marking the 74th Army Day - Aug. 1, 2019
AP / Hassan Ammar 2019 ©Lebanese President Michel Aoun attends a graduation ceremony marking the 74th Army Day - Aug. 1, 2019

Plusieurs noms de favoris au poste de Premier ministre ont circulé ces dernières semaines

Le chef de l'Etat libanais Michel Aoun a annoncé le début lundi prochain des consultations parlementaires, en vue de la formation d'un nouveau gouvernement après la démission du Premier ministre Saad Hariri sous la pression de la rue.

Le Liban est secoué depuis le 17 octobre par un mouvement de contestation populaire sans précédent réclamant le départ de l'ensemble de la classe politique jugée corrompue et incompétente, dans un contexte de crise économique aiguë. 

Video poster

La contestation a entrainé la démission le 29 octobre de Saad Hariri, mais le chef de l'Etat a rechigné à lancer dans la foulée les consultations parlementaires pour désigner un nouveau chef de gouvernement, prévues par la Constitution. 

"La présidence de la République a fixé à lundi prochain le rendez-vous des consultations parlementaires contraignantes (...)", a indiqué mercredi la présidence sur son compte Twitter.

Plusieurs noms de favoris au poste de Premier ministre ont circulé ces dernières semaines, tous rejetés par la rue. Le dernier candidat pressenti, Samir Khatib, est un homme d'affaires sans expérience politique.   

Les manifestants réclament un gouvernement de technocrates et d'indépendants qui ne seraient pas issus de la classe politique traditionnelle, dominée depuis des décennies par les mêmes partis et les mêmes clans familiaux.

M. Aoun s'est dit ouvert à un cabinet incluant des représentants de la contestation et évoqué l'idée d'un gouvernement "techno-politique", insistant sur la nécessité de conserver des représentants des partis.

Cet article a reçu 1 commentaires