Quantcast i24NEWS - Le Fatah appelle le Hamas à cesser ses activités terroristes en Cisjordanie

Le Fatah appelle le Hamas à cesser ses activités terroristes en Cisjordanie

Fatah's Azam al-Ahmad (R)and Saleh al-Aruri (L) of Hamas sign a reconciliation deal at the Egyptian intelligence services headquarters in Cairo on October 12, 2017
KHALED DESOUKI (AFP)
"Toute réconciliation entre l'AP et le Hamas doit inclure le respect des accords internationaux" selon Israël

Le Fatah, parti du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, fraîchement réconcilié avec l'organisation terroriste Hamas au pouvoir à Gaza, a appelé cette dernière à cesser de planifier des attaques contre Israël depuis la Cisjordanie, selon le journal Asharq Al-Awsat.

Cette demande figurerait dans l'accord de réconciliation conclu entre les deux factions palestiniennes, précise le quotidien.

De son côté, le Hamas aurait exigé que l'Autorité palestinienne cesse les arrestations de ses membres en Cisjordanie, selon une source palestinienne citée par Ynet.

Israël a pour sa part dénoncé l'accord interpalestinien, affirmant que "toute réconciliation entre l'Autorité palestinienne et le Hamas doit inclure le respect des accords internationaux et des conditions du Quartet, en premier lieu la reconnaissance d'Israël et le désarmement du Hamas".

Par ailleurs l'Etat hébreu a appelé à l'arrêt des tunnels terroristes creusés depuis le territoire gazaoui, à la fin de la fabrication de missiles et des attaques terroristes contre Israël ainsi qu'à la libération des citoyens israéliens toujours détenus à Gaza.

Le ministre israélien de l'Education Naftali Bennett, a quant à lui fustigé l'accord et précisé que "négocier avec l'Autorité palestinienne revient à acceptet le Hamas comme une entité légitime", lors d'une interview  à Channel 10.

"Nous ne pourrons pas demander à la communauté internationale d'imposer des sanctions au Hamas si nous reconnaissons le Hamas de facto", a souligné le chef du parti Foyer juif.

Tout en saluant les avancées enregistrées côté palestinien, plusieurs diplomates occidentaux expriment leur préoccupation devant l'éventualité que le Hamas, considéré comme terroriste par Israël, les Etats-Unis ou l'Union européenne, entre dans un gouvernement d'union.

Le Fatah et le Hamas se sont entendus au Caire pour que la formation islamiste, qui dirige sans partage la bande de Gaza depuis dix ans, transfère d'ici au 1er décembre "toutes les responsabilités" à l'Autorité palestinienne.

Des discussions vont s'engager en vue de former un gouvernement d'union.

Le retour effectif de l'Autorité, évincée de Gaza en 2007 par le Hamas qui s'était vu privé de sa victoire électorale aux législatives de 2006, constituerait un développement attendu de longue date par la communauté internationale.

Commentaires

(2)

fatamas, un hybride. Ça peut engendrer un genre imprévisible.

signature mafieuse

8Article précédentLa Syrie réclame le "retrait immédiat" des forces turques d'Idleb
8Article suivantSyrie: les djihadistes étrangers pas autorisés à quitter Raqa (conseil local)