Quantcast i24NEWS - Un porte-parole de l'armée israélienne adresse un message de paix aux Libanais

Un porte-parole de l'armée israélienne adresse un message de paix aux Libanais

Des partisans du Hezbollah arborent des posters du chef du mouvement Hassan Nasrallah (D) et du guide suprême d'Iran Ali Khamenei (G) lors de funérailles de combattants tués en Syrie, à Nabatiyé dans le sud du Liban le 8 novembre 2017
Mahmoud ZAYYAT (AFP/Archives)
"Ne laissez pas l'Iran vous priver de fête (de l'Indépendance) dans les prochaines années"

Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a adressé un message au peuple libanais via les réseaux sociaux afin de les appeler à ne pas laisser l'Iran les priver d'indépendance, à l'occasion du 74e anniversaire de l'Indépendance du Liban.

"Aux habitants du Liban, bonne fête de l'Indépendance. Le calme persiste à la frontière israélienne depuis 11 ans, et cela est dans votre intérêt. Ne laissez pas l'Iran vous priver de fête (de l'Indépendance) dans les prochaines années (...)", a-t-il écrit dans un message publié en arabe mercredi soir sur twitter.

Le responsable militaire israélien a accompagné son message d'un photomontage montrant deux cartes du Liban : l'une, aux couleurs du Hezbollah et de l'Iran, apparaît sous un emoji triste, l'autre, aux couleurs du drapeau libanais, apparaît sous un emoji en forme de coeur.


Les propos du responsable israélien interviennent dans un contexte de crise aiguë au Liban, sur fond de tensions régionales entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, avait dans ce contexte annoncé à la surprise générale, le 4 novembre à Riyad, sa démission, accusant le Hezbollah et l'Iran d'ingérence dans les affaires libanaises et arabes.

M. Hariri, qui est rentré au Liban dans la nuit de mardi à mercredi, a assisté au défilé militaire pour la fête de l'Indépendance. Il s'est ensuite entretenu avec le président Michel Aoun, et s'est mis d'accord avec lui pour geler sa démission, afin de paver la voie à des concertations politiques en vue d'un règlement de la crise.

Le chef du groupe terroriste libanais Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait appelé lundi les pays membres de la Ligue arabe à ne pas provoquer Israël afin que celui-ci mène une offensive contre le Liban.

Ce dernier répondait à la Ligue qui avait déclaré le Hezbollah "organisation terroriste", à l'issue de sa réunion urgente convoquée par Riyad, dimanche dernier au Caire.

Commentaires

(1)

Bravo avichai c est super .....

8Article précédentLe guide suprême iranien "est le nouveau Hitler du Moyen-Orient" (prince héritier saoudien)
8Article suivantL'Arabie saoudite va commencer à délivrer des visas touristiques