Yémen: certains des derniers Juifs ont été expulsés par les Houthis

i24NEWS

2 min
Juifs yéménites arrivant à l'aéroport Ben Gourion en 2012. Image d'illustration
Moshe Shai / Flash90Juifs yéménites arrivant à l'aéroport Ben Gourion en 2012. Image d'illustration

"Nous avions rejeté maintes fois l'idée de quitter notre patrie, mais aujourd'hui, nous sommes forcés"

Certains des tout derniers Juifs du Yémen ont été récemment chassés de leurs maisons par des rebelles houthis et devaient être emmenés dans un autre pays, a rapporté dimanche le journal londonien Asharq Al-Awsat.

Treize membres de trois familles différentes ont quitté leurs maisons à Sanaa, une région du pays détenue par les forces houthies soutenues par l’Iran, et se sont rendus dans une agence des Nations Unies pour les réfugiés, selon le rapport.

Ils auraient accepté de partir dans le cadre d'un accord visant à obtenir la liberté de Levi Salem Marhabi, un homme de confession juive détenu par les Houthis pendant six ans.

Bien que le rapport indique que les familles juives refusent de se rendre en Israël, le radiodiffuseur public Kan a rapporté lundi qu'ils étaient déjà arrivés dans un autre pays non spécifié et que des efforts étaient faits pour les amener dans l'État juif.

M. Marhabi a été arrêté en 2016 par les forces de renseignement houthis après qu'un rare rouleau de  Torah a été passé clandestinement du Yémen vers Israël, avec 17 membres de la communauté juive.

Video poster

"Ils nous ont donné le choix entre rester au milieu du harcèlement et garder Salem prisonnier ou partir et le faire libérer", a déclaré l'un des membres de la famille expulsés au journal.

"L'histoire se souviendra de nous comme du dernier des Juifs yéménites à rester accrochés à leur patrie jusqu'au dernier moment", a-t-il affirmé.

"Nous avions rejeté maintes fois l'idée de quitter notre patrie, mais aujourd'hui, nous sommes forcés", a-t-il déploré.