Pas de résultats.

close

Une délégation égyptienne devrait se rendre à Gaza pour négocier un cessez-le-feu entre le Hamas et Israël (médias)

i24NEWS

clock 3 min

Un bâtiment détruit dans la ville de Gaza, à la suite d'une série de ripostes aériennes israéliennes sur le territoire israélien contrôlée par le Hamas le 12 mai 2021
MOHAMMED ABED / AFPUn bâtiment détruit dans la ville de Gaza, à la suite d'une série de ripostes aériennes israéliennes sur le territoire israélien contrôlée par le Hamas le 12 mai 2021

L'Etat hébreu ne serait toutefois pas intéressé à mettre fin aux représailles dans l'immédiat

Une délégation de renseignement égyptienne devrait se rendre à Gaza mercredi par le passage de Rafah pour négocier un cessez-le-feu entre Israël et le groupe islamiste Hamas, ont rapporté des médias palestiniens, après deux jours de violences croissantes entre les deux parties et des victimes civiles.

L'Etat hébreu ne serait toutefois pas intéressé à mettre fin aux représailles tant que certaines cibles militaires ne seront pas éliminées.

"Israël ne se prépare pas à un cessez-le-feu. Il n'y a actuellement aucune date de fin d'opération fixée. Ce n'est que lorsque nous atteindrons un calme complet que nous pourrons parler de trêve", a déclaré mercredi le ministre de la Défense, Benny Gantz, lors d'une visite dans la ville d'Ashkelon frappée par des roquettes.

Video poster

Un Israélien a été tué et trois autres grièvement blessés mercredi par un missile antichar tiré depuis le nord de la bande de Gaza sur un véhicule en territoire israélien, et revendiqué par les Brigades Izz al-Din al-Qassam, la branche militaire du Hamas. 

Ils ont été évacués vers le centre médical Barzilai, a précisé l'armée israélienne.

Tsahal a indiqué poursuivre ses frappes contre "des cibles terroristes dans la bande de Gaza", notamment à Jabaliya, déterminé à répondre avec force contre la cellule qui a effectué ce tir.

L'armée de l'air mène actuellement "des tirs massifs et continue de frapper des sites de production d'armes, des tunnels d'attaque et des bunkers souterrains", tandis que les tirs de roquettes se poursuivaient mercredi après-midi sur le sud d'Israêl.

"Jusqu'à présent, nous avons frappé plus de 500 cibles en réponse à au moins 850 roquettes tirées sur le territoire israélien", annonçait mercredi matin le porte-parole de Tsahal, Hidai Zilberman.

"Les capacités du Hamas s’épuisent, mais c’est une organisation avec de l’endurance", a-t-il par ailleurs estimé.

Le ministère palestinien de la Santé a fait état mercredi de 48 morts à Gaza, et quelque 304 blessés depuis le début de l'escalade lundi.