Pas de résultats.

close

Syrie: près de 500.000 morts recensés en une décennie de guerre (ONG)

AFP

clock 2 min

Raqa, dans le centre-est de la Syrie, le 26 février 2021
Delil SOULEIMAN / AFPRaqa, dans le centre-est de la Syrie, le 26 février 2021

Depuis le déclenchement du conflit, 159.774 civils ont péri, dont plus de 25.000 enfants

Une décennie de guerre en Syrie a fait près d'un demi-million de morts ( 494.438), a annoncé mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), un nouveau bilan incluant plus de 100.000 victimes dont le décès vient d'être confirmé par l'ONG.

Le conflit a été déclenché en 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie par Damas et a impliqué de multiples acteurs régionaux et grandes puissances, jetant sur les routes de l'exil des millions de personnes.

Video poster

Le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane, a précisé que plus de 42.000 civils avaient été tués pour la plupart sous la torture dans les geôles du régime.

Au total depuis le déclenchement du conflit, 159.774 civils ont péri, dont plus de 25.000 enfants âgés de moins de 18 ans, selon l'Observatoire. L'ONG précise que les attaques du régime syrien et de milices alliées sont responsables de la majorité de ces morts.

Plus de 168.000 combattants prorégime, dont plus de la moitié de soldats syriens, ont été tués. Parmi les non-Syriens alliés de Damas, 1.707 combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah ont péri, d'après l'OSDH.

Le conflit a également fait 79.844 morts parmi les rebelles, y compris les islamistes, et tué 68.393 jihadistes, principalement du groupe Etat islamique (EI) et de Hayat Tahrir al-Sham (HTS), l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda.

L'OSDH a aussi documenté 57.567 décès dans les prisons gouvernementales et autres centres de détention du régime.

L'Observatoire précise néanmoins que son bilan n'inclut pas plus de 47.000 détenus qui seraient morts sous la torture dans les prisons du régime, mais dont le décès n'a pas pu être confirmé.